Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2006 3 05 /07 /juillet /2006 16:33

 

 

 

 

 

 

  COMPTE RENDU de la 1ère Fête de la PASSERELLE

10ème Réunion Plénière de la CoorCiTal

  14 juin 2006, à la salle Mozart

La réunion démarre vers 18 H 30 avec 24 personnes présentes, au moment du repas + de 90 personnes seront présentes : c'est un vrai succès.

Alain Muraine et Gérard Clabé animent la réunion.

Alain remercie en ouverture le Conseil des Quartiers Nord qui renaît avec une nouvelle animatrice, Catherine Joanlanne. C'est grâce à ce Conseil des Quartiers que cette fête a pu avoir lieu.

Il faut rappeler que c'est le collectif  Nonaupont qui a été à l'initiative de l'action citoyenne pour la passerelle.

C'est Santiago Garcia qui a eu l'idée de la fête de la passerelle, qui doit être pérennisée à cause du symbole de notre action citoyenne qu'elle représente aujourd'hui, mais aussi pour éviter que l'on perde la mémoire de l'origine de cette action.

Pour ceux qui ne la connaissent pas encore, la CoorCiTal est une coordination entre associations, un noyau de 4 Conseils de Quartiers, la rose des vents Nord, Sud, Est et Ouest entourée par 16 autres associations.

Les 3 dates à retenir sont :

1997  création de l'ASJCT pour défendre l'école Joliot -Curie

2002   formalisation de la CoorCiTal

2006  20 associations regroupées 

Première partie : Parole aux associations

La  parole est donnée aux différentes associations représentées afin qu'elles donnent des nouvelles ou se présentent.

Conseil des Quartiers Nord : En 2001 la maison Labro a été démolie, ce fut une triple erreur sur le plan financier, urbanistique et historique. L'action menée fut difficile pour les citoyens qui ont essuyé des menaces, des intimidations, des problèmes avec la police municipale.

Rappelons que les propriétaires avaient été expulsés et que le Conseil des Quartiers Nord a reçu depuis des remerciements de leur part pour l'intérêt porté à leur maison.

Aujourd'hui, plus de 600 habitants ont agi pour repousser le projet de pont démesuré, note Santiago Garcia : « c'est le sens de cette 1ère fête de la passerelle, il fallait dire que cette action a été très positive, quand on gagne, il faut le dire ».

Association pour le maintien de l'agriculture paysanne (Amap) : Didier Guyot nous fait un compte rendu de l'association : Deux points de rencontre : au centre social de Thouars et à la salle Brama chez les scouts, le mercredi de 18 H 30 à 20 H. 90 familles sont concernées par cette distribution (10 il y a 2 ans). L'objectif est de consommer autrement, de resserrer les liens entre producteurs (choisis localement) et consommateurs, permettre des rencontres et des échanges. Ce qui est encourageant, c'est qu'il y a beaucoup de jeunes, précise Didier Guyot. A Pessac, les Amapiens ont un permanent.

Conseil des Quartiers Ouest : Benoit Bergeon présente deux dossiers en cours :

-         devenir du Château Camille Pelletan

-         anti-pub sur Talence, 180 photos de panneaux publicitaires ont été prises, de nombreuses irrégularités vis à vis de la réglementation ont été pointées. L'exposition sur les panneaux « dazibao » au marché et ailleurs a permis de sensibiliser un certain nombre de talençais, il faut cependant  valoriser davantage ce travail.

Agir ici : Association qui oeuvre pour modifier les rapports Nord-Sud grâce à des actions au niveau des décideurs nationaux. Marise Sbrissa en est la représentante sur Talence.

Dazibao : C'est le nom de l'association qui diffuse, par souscription, le journal du mouvement citoyen talençais. Gérard Clabé, qui en est l'animateur, explique l'importance de ce journal. « Dazibao » est la voix des associations qui ont, par ailleurs, très peu de moyens de se faire entendre auprès de nos concitoyens. Il amène une autre façon de voir les choses. Ce journal est exclusivement financé par ses lecteurs.

Café Philo/Café Actu (alternativement) : Bernard Dugué a tenu à passer la soirée avec nous. Tous les mercredis, de 18H à 20H, à la Taverne du 7ème Art, place de l'Eglise.

Adecats : Association pour la Défense de l'Environnement et du Cadre de vie à Talence Sud. 

Cette association a dénoncé les infractions au POS, défendu les riverains du Mac Do  et les usagers des voies publiques. Alain Dareys rappelle que trois permis de construire successifs du restaurant Mac Do talençais ont été annulés, le 4 ème est à l'heure actuelle au tribunal administratif, en appel.

Conseil des Quartiers Sud : Christine Assier-Dia fait quelques rappels :  

Rappel de la création du conseil autour de la Maison Veillon, demeure remarquable située rue de Pacaris, à l'angle du supermarché Leclerc. Si la maison ne semble plus menacée, le parc et ses arbres risquent de laisser place au goudron, avec autant d'arbres que sur le parking libéré sur la partie gauche ?

Les citoyens sont aussi des consommateurs.

La mobilisation du conseil des Quartiers Sud a été visible au moment des événements des banlieues du mois de novembre 2005.

Pour une fois, le tout « Talence » était réuni à l'appel de ESF (Espoir Sans Frontière) et du Conseil de Quartier. Et la parole fut donnée à tous ceux qui souhaitaient s'exprimer.

Pour une fois Talence 1 et Talence 2 étaient réunis et la salle du petit bar « l'allée à Thouars » était bien petite.

VéloCiTal : Animé par Bernard Conte cette association veut être une structure de réflexion et d'action pour encourager la pratique du vélo. Il existe des problèmes spécifiques, il faut faire connaître les cyclistes aux aménageurs, proposer des schémas  harmonieux de déplacement.  

L'axe principal  de nos préoccupations, c'est surtout le couloir de la mort.  

 

 

Deuxième partie : Parole à la coordination des associations

Un certain nombre d'actions sont le fruit d'une réflexion et d'une volonté partagées entre les associations de la coordination appelée CoorCiTal.

Salle municipale : 15 associations demandent à la Mairie un créneau hebdomadaire pour une salle de réunion commune.

Une seule salle pour 15 assos, ce n'est pas trop demander !

Cette demande a été adressée à l'ensemble des Conseillers municipaux. La réponse de Monsieur le Maire a été : « Nous ne pouvons pas vous octroyer de manière régulière une salle; cependant vous pouvez faire des demandes ponctuelles. »

Le problème pour nous c'est qu'il est toujours très difficile d'obtenir une salle : souvent libres au moment du dépôt de la demande et après vérification du planning par l'agent de la mairie, elles se trouvent précisément occupées le temps que la réponse à notre demande soit instruite.

Guide de Talence : Un guide édité par les services de la mairie mentionne un certain nombre d'associations talençaises. Les associations de la CoorCiTal peinent à y figurer. Une action collective va donc être menée.   

 

Les projets «  salle municipale » et « guide de Talence » sont  suivis par Benoît Bergeon du Conseil des Quartiers Ouest.

Forum des associations du 9 septembre 2006 : Ce forum inaugure la rentrée, permet l'accueil des nouveaux talençais, permet également aux associations de se faire connaître, et d'inscrire notamment les enfants aux différentes activités.  

Christine Assier Dia rappelle les nombreuses péripéties avec la mairie qui ont entouré la tenue de ces forums depuis leur première en 2001.  

 

Cette année réjouissons-nous, tout se passe bien. Nous souhaitons prendre pleinement notre part dans l'animation de ce forum et pour le préparer nous nous réunirons au bar de la fauvette.  

 

Troisième partie : synthèse des commentaires

 

1)  Nécessité d'une mémoire collective  

 

" Si on oublie le passé, on est condamné à le revivre ", il faut se demander comment l'action des uns peut servir aux autres. Nous devons transmettre l'expérience que l'on a, nous sommes plus forts en partageant.

2)  Utilité de la communication

 « Ce qui a changé à Talence la vie de certaines personnes, c'est le fait de pouvoir communiquer, cela permet d'identifier les problèmes »

3)  Intérêt de la CoorCiTal

 

 " Notre force, c'est la somme des engagements individuels"

4)  A propos des questions liées aux déplacements en ville 

 

 "Il n'y pas que les partis politiques qui peuvent intervenir, il y a les associations de parents d'élèves, les Droits du Piéton, autres associations de la CoorCiTal... "

« Cours Gambetta-Libération, à l'évidence, c'est la pire des solutions (en terme d'aménagement), il y a beaucoup d'accidents graves non relatés par la presse; si les cyclistes empruntent la voie du tram, ce n'est pas par rébellion, c'est par recherche de sécurité.  

« En Belgique, il y a un code de la rue qui donne la priorité aux piétons et aux cyclistes, on a longtemps dit que c'était impossible et puis, depuis le mois d'avril, le gouvernement y réfléchit.

Messages Internet

 

 Trois talençais, aujourd'hui exilés, demeurant coorcitaliens par delà les frontières, reçoivent toujours nos messages et s'informent de l'évolution des dossiers. Lecture est faite de leurs soutiens.  

 Quatrième partie : Repas

Plus de 90 personnes ont partagé un repas buffet servi par un traiteur associatif. Autour de tables rondes les échanges se sont poursuivis et les liens se sont noués. L'aspect convivial est aussi une vraie réussite. Le brassage entre les quartiers revêt un aspect très intéressant pour chacun. Les discussions se sont déroulées encore assez tard dans la soirée, une seule préoccupation : Quel avenir pour Talence ? 

 

Secrétaire de séance volontaire désignée

Christine Assier Dia 

 

    _______________________________________________________________________

Message internet de Stéphane Pailler, un des animateurs du Collectif Nonaupont :

Mon cher Alain
Cela fait longtemps que je n'ai pas donné de nouvelle, mais cela ne m'empèche pas de suivre ce qui se passe à Talence.
Je suis heureux de l'évolution du "dossier" passerelle, bien que je ne sois plus directement concerné.
Je suis heureux, car je pense comme toi que notre force réside dans la somme de nos engagements individuels, et que la démonstration en a été faite à cette occasion.
j'aurai bien entendu aimé participer à cette fête, revivre encore une fois le frisson de l'action de groupe.
Merci de transmettre.
Un dernier mot : CONTINUEZ !
Stéphane Pailler
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Morceaux choisis

Le Collectif Citoyen Talençais

Le Collectif Citoyen Talençais et les Municipales de Mars 2014 -  confer le Dazibao n° 20

Quinze ans d’engagements, de combats de citoyens qui ont voulu « se mêler de ce qui les regarde », c’est-à-dire de la vie de leur commune, et ceci au-delà des échéances électorales.

Des citoyens organisés en associations, pour s’opposer à des projets néfastes pour la commune, comme la destruction du patrimoine architectural et végétal communal (école Joliot-Curie, maison Labro, parc Sourreilh, bois Lafitte, prairie Bel Air ...), pour demander une vraie politique en matière de déplacements doux (pont St Marie, vélos...), contre la malbouffe et les passe-droit (Mac Do), pour sauvegarder l’école maternelle Picasso, pour exiger une offre de logements variée et arrêter la densification galopante via des projets immobiliers profitant d’abord aux promoteurs.

En 2002 ils ont créé des Conseils de quartier, un réseau inter associatif d’information et d’échange la CoorCiTal, et un journal citoyen, Dazibao.

Ce combat et cet engagement associatif, ont abouti à la création du Collectif Citoyen Talençais avant les élections municipales de 2008. Nous avons proposé notre plate forme et nos idées en matière de services publics de proximité, de déplacement, de logement, d’équipement collectif, de démocratie participative associant l’expertise et le diagnostic des citoyens au pouvoir représentatif...

Notre conseillère municipale, Petra Rosay, a porté ces idées au sein de l’opposition de gauche pendant ces six dernières années.

Aujourd’hui, face à la liste de droite dirigée par A. Cazabonne, la gauche n’a pas réalisé l’unité. Le CCT, refusant d’ajouter à la confusion, tient cependant, à travers ce journal, à contribuer à la nécessaire alternance.

Pour les élections de 2014, il va de soi que nous souhaitons toujours la sortie des sortants : qu’ils partent avec leurs amis promoteurs, leur clientélisme, leurs consultations bidons… 30 ans ça suffit! Il faut une alternance à Talence, le renouvellement infini des mandats facilite la corruption et la professionnalisation de la politique, tout le contraire de ce que nous revendiquons.

Le collectif citoyen remet en débat ses propositions pour Talence. Il continuera à jouer son rôle en défendant ses propositions quels que soient les vainqueurs de l’élection par l’information, l’éducation, la mobilisation. Il sera avec les Talençais qui veulent développer le bien être collectif.

30 ans ça suffit !  Profession, homme politique. Trente ans de pouvoir, dans la même majorité municipale de droite, sans partage, sans alternance, depuis 1983. Trois mandats de Maire, 1995-2001, 2001-2008, 2008-2014, c’est aussi cela le cumul des mandats, le cumul dans le temps.

Six ans, le mandat électif le plus long de nos institutions républicaines avec celui des sénateurs, une éternité lorsqu’on le triple.

Le pouvoir très étendu d’un Maire, « un roi en son royaume » déterminant pour notre vie locale, notre quotidien, notre environnement.

Le pouvoir d’un patron de majorité, qui vous assure 80% des sièges au conseil municipal si peu que vous ayez une majorité dans les urnes, qui vous permet de gouverner pratiquement sans contrepouvoir.

On peut rêver mieux pour une démocratie moderne surtout lorsqu’elle est locale.

« Une ville c’est un laboratoire de la démocratie et du vivre ensemble » dit notre bon Maire, oui mais sans changer le patron, juste en faisant tourner les citoyens dans leurs tourniquets !

Durer.

Durer en politique c’est un objectif qui  finit par devenir une obsession, une maladie qui vide de son sens la démocratie, qui se nourrit de clientélisme, de copinage et de réseaux. Chez nous à Talence c’est M. Chamakh, footballeur et bâtisseur, ce sont les 600 000 Euros de subvention municipale pour l’Ecole des sports motorisés, les permis de construire à gogo pour quelques promoteurs immobiliers qui ont rempli notre commune d’immeubles de 5 étages et demi et de résidences hôtelières...

Durer en politique c’est aussi finir par ultra personnaliser la fonction, imposer ses vues, se complaire dans l’absence de débat contradictoire et démocratique.

Durer en politique, c’est faire  de la commune, son domaine, son territoire, son fief, conçu par vous, selon vos goûts, les administrés devant s’adapter.

Changer.

Changer c’est casser les réseaux constitués au long cours et ça fait un bien fou à la démocratie et aux citoyens.

Faisons un geste pour la démocratie locale, Talence a vraiment besoin d’alternance.

30 ans ya basta !          

Café philo Citoyen Talençais

la 3ème tribune citoyenne de Talence

Vous recevez chaque mois dans votre boîte aux lettres le « CITÉ MAGAZINE » de la Mairie de Talence et vous pouvez y lire en dernière page deux tribunes libres, celle des élus de la gauche talençaise jouxtant celle des élus du groupe majoritaire. Ces derniers, disposant de la version adverse plusieurs jours avant de rédiger la leur, peuvent donc répondre sur la même page sans crainte d’être contredits, assurés d’avoir le dernier mot. Maintenant, vous trouverez sur le blog du « Journal Dazibao », chaque fois que cela sera nécessaire, une « 3ème tribune libre citoyenne » qui remettra les Talençais dans le rôle d'arbitre, comme il se doit en toute bonne démocratie.

Tribune libre citoyenne d'Octobre 2013

Tribune libre du CCT de Mai 2012.

 

 

 

 

La démocratie

" La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement son bulletin dans l'urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis se désintéresser, s'abstenir, se taire pendant cinq ou sept ans. (...)

La démocratie n'est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas aux autres le soin de décider de son sort commun. Il n'y a pas de démocratie si le peuple n'est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels "

Pierre Mendès-France ( la république moderne 1962 )