Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 mai 2016 7 29 /05 /mai /2016 14:38
URBANISME A TALENCE

Ceci est un message d’alerte et de prise de conscience d’un phénomène qui s’adresse aux habitants.

.

Talence est la ville la plus densifiée d’Aquitaine. C’est un fait qui ne peut être contredit. Pourquoi s’étonner alors que surviennent des problèmes de circulation, de stationnement et donc d’environnement qui sont le simple corollaire d’une politique urbanistique à courte vue. Il est clair que la coupe est pleine et continuer à densifier ne peut qu’aggraver une situation déjà précaire. C’est pourtant ce que la municipalité continue de faire sans broncher. Il ne s’agit pas de bloquer les constructions individuelles ou d’ampleur réduite mais de bloquer ces grosses résidences pourvues de dizaines, voire de centaines d’appartements qui poussent comme des champignons dès qu’un espace libre se libère.

.

Je reçois souvent des messages de talençais qui soulignent cette situation. Dans le dernier reçu (Voir ci-dessous), je relève 2 observations qui m’ont déterminé à le publier avec l’autorisation de son émetteur :

.

- « La politique de densification de l’habitat à Talence est la cause première des embarras de circulation et de stationnement. La municipalité récolte ce qu’elle a semé après avoir favorisé la construction d’immenses blocs résidentiels dans notre quartier. La première mesure à prendre est pour la municipalité de mettre un frein à cette densification galopante qui ne s’accompagne pas d’une politique claire de parkings et de stationnement entre autres ».

.

- « Le stationnement payant n’augmente pas la capacité de stationnement mais pénalise les usagers. La municipalité ne peut en aucun cas compter sur cette méthode pour résoudre les embarras de stationnement, dont la cause est ailleurs ».

.

De : Marc Spindler
Envoyé : jeudi 26 mai 2016 22 :06
À : stationnement@talence.fr
Cc : talenceencommun@emailasso.net ; Alain Muraine <alainmuraine@wanadoo.fr>
Objet : Stationnement Zone Centre

.

A l’attention de Monsieur le Maire de Talence et de Monsieur Emmanuel Sallaberry, en charge du Dossier Stationnement

.

Monsieur le Maire,

.

Nous accusons réception de votre circulaire datée du vendredi 20 mai 2016 et nous vous savons gré de recueillir les avis des habitants de notre quartier.

Vous lettre ne précise pas le nom de la rue que vous voulez intégrer à la zone payante de stationnement. Toutes les rues du quartier peuvent être concernées. Votre enquête est beaucoup trop générale et ne tient aucun compte des situations particulières de nos rues, et en particulier de la RUE LOUISE.

.

Nous sommes opposés au stationnement payant, avec beaucoup d'autres Talençais, comme vous l’avez appris par la voix des plusieurs associations talençaises qui militent pour un mode d’habitation apaisé et convivial.

En ce qui nous concerne nous habitons 27 RUE LOUISE et nous vous soumettons les observations suivantes :

.

1. La politique de densification de l’habitat à Talence est la cause première des embarras de circulation et de stationnement. La municipalité récolte ce qu’elle a semé après avoir favorisé la construction d’immenses blocs résidentiels dans notre quartier. La première mesure à prendre est pour la municipalité de mettre un frein à cette densification galopante qui ne s’accompagne pas d’une politique claire de parkings et de stationnement entre autres.

.

2. Le stationnement payant n’augmente pas la capacité de stationnement mais pénalise les usagers. La municipalité ne peut en aucun cas compter sur cette méthode pour résoudre les embarras de stationnement, dont la cause est ailleurs.

.

3. La rue Louise donne sur la rue Roustaing et très spécifiquement sur le Centre Technique Municipal. Les personnels du CTM utilisent sans difficulté les rues adjacentes pour garer leurs véhicules pour une ou plusieurs journées. Il appartient à la municipalité de veiller au comportement du personnel du CTM et de fournir à ce personnel des places de stationnement dédiées qui n’empiètent pas sur les besoins des résidents permanents. Nous souhaitons que la municipalité règle en priorité le problème du stationnement des véhicules privés du personnel municipal avant de pénaliser les riverains normaux.

.

4. La rue Louise donne aussi sur le siège du Secours Populaire Français dont les activités en semaine et en particulier les jours de permanence génèrent un afflux de véhicules qu’il faut bien garer quelque part. Il s’agit d’abord des bénévoles nombreux qui sont attelés à leur mission humanitaire essentielle et de plus en plus nécessaire dans les temps que nous vivons. Il s’agit ensuite des personnes nécessiteuses qui viennent s’approvisionner de toutes les manières. Voulez-vous faire payer ces bénévoles et ces pauvres gens qui représentent un aspect capital de la politique publique de la ville de Talence ? Nous avons été témoins, et témoins scandalisés, un jour de permanence du SPF, de voir des agents municipaux s’occuper à verbaliser les quelques véhicules stationnés provisoirement sur le large trottoir face au SPF. Il est du devoir le plus strict de la municipalité de faciliter l’action du Secours Populaire Français et de ne pas créer d’irritations inutiles aux dépens des plus pauvres de notre société. Que la municipalité s’occupe de résoudre le problème du stationnement autour du SPF. Et nous répétons que le stationnement payant n’est pas la solution à ce problème.

.

Nous pourrions ajouter d’autres considérations mais nous laissons à d’autres résidants la parole pour manifester l’opinion réelle des riverains, contrairement à celle de “certains habitants de votre rue” que vous mettez en exergue.

.

Veuillez agréer, Monsieur le Maire, l’expression de notre parfaite considération.

.

Signé :

.

Professeur Marc Spindler, chercheur associé à l’IEP de Bordeaux

.

Madame Antoinette Spindler-Theis, enseignante retraitée

.

Ce constat devient une évidence. Est-ce si difficile de le faire comprendre, de le transmettre à nos concitoyens pour que nous puissions trouver ensemble une solution et mettre un terme à cette gabegie ? Alain

.

L’information citoyenne, c’est comme une flamme, plus on la partage, plus elle éclaire !

Partager cet article

Repost 0
Published by TALENCE JOURNAL DAZIBAO
commenter cet article
14 mai 2016 6 14 /05 /mai /2016 21:59
RV SAMEDI 21 MAI 15H SUR LE PERRON DU CHÂTEAU PEIXOTTO

Invitation à participer à une opération de protection du dernier bois de Talence

Votre présence massive est vivement souhaitée

Le bois de Thouars Talençais, espace public, qui plus est en Espace Boisé Classé, appareillé par une entreprise privée avec l’autorisation de la Mairie

Les samedi 21 et dimanche 22 mai se tient dans le parc Peixotto le « Mai talençais » censé illustrer la fibre environnementale de notre maire et de son équipe municipale. Il n'a échappé à personne que juste avant, une entreprise privée a installé un parcours d'accrobranche dans le bois de Thouars, n'hésitant pas à enfoncer dans les arbres de cet Espace Boisé Classé (EBC) des tire-fond pour soutenir les plateformes contrairement aux préconisations de la profession. Cette agression au biotope remarquable du bois de Thouars a été autorisée par le maire et la majorité de son conseil municipal.

Devant une telle manifestation de duplicité, qui prétend promouvoir à Peixotto la protection de la nature où il n'y en a plus tout en autorisant sa destruction là où il en reste, nous appelons à venir massivement le

Samedi 21 mai à 15 h sur le perron du château Peixotto

équipés de pancartes, déguisés en hommes-sandwichs (ou femmes-sandwichs) pour dénoncer cette concession d'un espace boisé classé à une entreprise privée dont l'activité conduira à terme à la disparition d’une partie de la biodiversité dans ce bois.

A plus court terme, l'exploitation de cet accrobranche entraînera la fermeture, par une clôture, de ce secteur du bois, la construction d’une cabane pour le guichet, le rangement du matériel, des toilettes, … toutes choses normalement interdites dans un EBC.

les associations Casse Muraille, Dazibao et les Amis du bois de Thouars

Un article qui vaut le déplacement sur Rue89 : http://rue89bordeaux.com/2016/04/bois-de-thouars-talence-accrobranche-discorde/

La pétition des Amis du Bois de Thouars : https://www.change.org/p/amis-du-bois-de-thouars-sauvons-le-bois-de-thouars-%C3%A0-talence/c

Linformation citoyenne, cest comme une flamme, plus on la partage, plus elle éclaire ! http://dazibao.talence.over-blog.com/

RV SAMEDI 21 MAI 15H SUR LE PERRON DU CHÂTEAU PEIXOTTO
RV SAMEDI 21 MAI 15H SUR LE PERRON DU CHÂTEAU PEIXOTTO
RV SAMEDI 21 MAI 15H SUR LE PERRON DU CHÂTEAU PEIXOTTO
RV SAMEDI 21 MAI 15H SUR LE PERRON DU CHÂTEAU PEIXOTTO

Partager cet article

Repost 0
Published by TALENCE JOURNAL DAZIBAO
commenter cet article
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 12:55
LE BOIS DE THOUARS, SENTINELLE ECOLOGIQUE

Historique Retour sur le passé

Le bois diocésain de 100 hectares est devenu le bois de Thouars en 1957 acheté 100 MF par la mairie de Talence avec l’argent des contribuables. Il appartient aux Talençais. Après les constructions des quartiers de Thouars et Compostelle, et après les constructions du stade et des équipements sportifs, au POS, il ne faisait plus que 65 hectares. Le PLU de 2006 a été très agressif. Le bois a été réduit à 52,5 hectares et ses EBC de 32 hectares ont été réduits à 27 hectares.

Vous lirez ci-dessous un article qui vous montrera qu’il y a une trentaine d’années déjà, des citoyens et leurs associations se sont battus pour protéger le bois avec succès. Ne les décevons pas et souhaitons que nos édiles actuels imitent leurs prédécesseurs en écoutant leurs administrés.

Le bois de Thouars, cible de tous les urbanistes

Bien que commencée en 1975, ce n'est qu'en novembre 1979 que les actions de protection du bois de Thouars prennent de l'ampleur avec le lancement d'une pétition de 1000 signatures et la diffusion d'un dépliant d'information aux habitants du quartier.

Quelques mois auparavant, j'avais été nommé coordinateur des 7 associations du Comité de Défense du Bois de Thouars: SEPANSO, Société de Protection des Paysages et de l'Esthétique en France, Cercle Naturaliste des Etudiants bordelais, CSCV, Association pour le développement des espaces verts de la C.U.B. et de la Gironde, Union Aquitaine Nature et mon club Centre d'Initiation et d'Etude du Milieu naturel (dont le siège était au Centre Social de Thouars). Plusieurs de ces associations ont disparu depuis.

Notre triple objectif, atteint en 4 ans d'actions permanentes, diversifiées et réactives, était :

- de s'opposer à tous les projets d'aménagements qui portaient alors atteintes au bois de Thouars (notamment une zone classée dans le POS comme urbanisable),

- de proposer une gestion douce par zones avec des rotations espacées dans le temps (réalisation d'un cahier des charges),

- de sensibiliser durablement la population à la qualité de cet espace vert exceptionnel (conférence, film, exposition, balade, dépliant et brochure).

Le 3 janvier 1980, notre délégation est reçue par l'adjoint au délégué à l'environnement et le 3 mars par un responsable de la DDA. En février 1980, je rédige un long article de 12 pages dans Sud-Ouest-Nature sous le titre "Thouars: le bois va-t-il disparaitre?" (et encore un autre de 2 pages en septembre 1980). Le 18 mars, j'interviens dans les actualités télévisées de FR3-Aquitaine (avec M. DESCHAMPS, maire de Talence comme opposant). Il s'ensuit une écoute plus attentive d'un haut responsable de la municipalité de Talence (2 avril), de la DDE et de la DDA (16 avril). Le 16 avril, un débat radiophonique se déroule sur France-bleu-Gironde entre le comité de défense (avec notamment la présence du conservateur du jardin botanique de Bordeaux de l'époque) et le comité de quartier de Thouars (émanation et contrôle de la municipalité talençaise à l'époque).

Le 10 mai 1980, nous organisons un pique-nique géant de protestation au bord de la mare de Thouars. Bilan satisfaisant : 200 personnes présentes et grande audience médiatique dans les jours suivants. Malgré cela, l'entretien du 27 mai avec le responsable des espaces verts de Talence s'avère stérile. Heureusement, grâce à notre organisation, un article de Sud-Ouest va susciter une vaste campagne de lettres d'encouragements envoyés à Sud-ouest et que ce journal publiera pendant plusieurs jours dans le Courrier des lecteurs de ce journal.

Le 15 juin 1980, nouveau rassemblement de la population dans le bois de Thouars. Les 23 avril, 8 mai, 13 juin et 14 octobre, les enfants (école primaire et centre social entre autres) et les étudiants de l'Université (sous la direction de leur professeure) sont sensibilisés grâce à un film super 8 tourné dans le bois et montrant sa flore et sa faune. A cela s'ajoutent des expositions les 18 novembre, 16 décembre, 9 juin et 21 juin (relayées par le correspondant local de Sud-Ouest).

Suite à de nouveaux défrichements, l'action du Comité de Défense du bois de Thouars s'intensifie grandement au début de l'année 1981. Le 3 janvier 1981, un conte de Noël de 12 pages que j'ai coécrit avec mon ami Roland GRASS est distribué en 1000 exemplaires dans le quartier de Thouars: ce conte d'une grande sensibilité décrit ce que deviendra le bois de Thouars si les Talençais ne réagissent pas aux agressions qu'il subit (un seul arbre survivant de justesse à la destruction!). Le 20 janvier 1981, une deuxième émission TV au niveau national et à une heure de grande écoute sur Antenne 2 (présentée par Noël MAMÈRE, journaliste à l'époque et pas encore élu de Bègles). Le 25 janvier, encore un nouveau rassemblement des habitants sur le site et le 26 janvier CONFÉRENCE DE PRESSE au Club de la Presse de Bordeaux (suivie par plusieurs médias). Le 11 février, un courrier est adressé au Conseil de l'Europe et au Président de la République. Face à cette pression médiatique, politique et populaire, le 17 février 1981, la municipalité de Talence daigne écouter nos propositions formulées par le GEP et la SEPANSO : nous lui présentons notre cahier des charges très complet d'une dizaine de pages. Le 17 septembre 1981, le député de Talence nous reçoit et semble à l'écoute de nos recommandations. Le premier semestre 1982 voit la réalisation de plusieurs émissions sur les radios-libres. Le 3 août 1982, dernière émission sur FR3 et le 4 janvier 1983 dernière émission sur Aquitaine radio.

Au cours de l'entretien du 11 mai 1984, M. CASTAGNERA adhère enfin totalement à nos propositions.

Martial THEVIOT

Président de Jardin-et-ecotourisme, à Mérignac

Site WEB : www.jardin-et-ecotourisme.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by TALENCE JOURNAL DAZIBAO
commenter cet article
25 mars 2016 5 25 /03 /mars /2016 00:16
Bois de thouars
Bois de thouars

Habitants de Talence et de la Métropole, Vous pouvez nous aider à préserver le bois de Thouars, dernier vestige forestier de notre ville.

À ceux qui souhaitent devenir Amis du Bois de Thouars

2 opérations simples :

1° Imprimer la pétition, la signer et la faire signer et suivre les directives indiquées ci-dessous.

2° signer la pétition en ligne et mettre un commentaire. Ces commentaires seront très utiles pour prolonger notre action.

Il nous reste 6 jours avant la clôture de l’enquête publique du PLU3.1 C’est peu mais suffisant si nous sommes rapides.

Merci d’avance pour votre réactivité

Alain

Collectif des Amis du bois de Thouars

Bonjour,
Le bois de Thouars a beaucoup d'amis, tout le monde en réalité.
De vendredi à aujourd’hui, nous sommes maintenant 1000 amis.

Et c'est déjà les derniers jours avant la fin de l'enquête publique le 30 mars 2016.
Si vous avez été parmi les premiers, vous avez déjà fait votre devoir (!).

Pour ceux qui souhaitent devenir Amis du Bois de Thouars

il y a plusieurs manières pour signer la pétition des amis du Bois de Thouars.

  • En venant la signer aux prochains marchés:

le samedi matin au marché Saint Genès

le dimanche matin au marché de Thouars.

  • En utilisant la pétition en PJ que vous pouvez signer en invitant votre famille et tous vos proches à faire de même.

Vous devrez ensuite, au choix :

  • nous la remettre directement au marché.
  • l'envoyer au président de la commission d'enquête à Bordeaux Métropole.
  • la déposer dans le registre d'enquête publique de la révision du PLU 3.1 à la mairie de votre choix.
  • la déposer ou l'envoyer à l'une des 4 adresses suivantes:

Alain MURAINE 29 rue Raoul Voignier Talence
Germain SUYS 27 Allée des Peupliers Talence
Michel ZMIROU Résidence Atala C104 Talence
Boucherie
P. BOULLET 513 cours de la Libération Talence

Pharmacie Compostelle rue de Compostelle Pessac

Le Fournil de Compostelle 755 cours de la Libération Pessac


Si vous ne trouvez pas, vous pouvez me téléphoner au 07 83 43 46 16.

Si vous êtes libre pour aider, rejoignez-nous au marché.

La pétition en ligne

L'intérêt est de prolonger l'action au-delà du 30 mars pour augmenter la pression pendant les délibérations de la commission d'enquête et les votes des Conseils Municipaux et Communautaires.

Voici le lien pour la signer :
https://www.change.org/p/amis-du-bois-de-thouars-sauvons-le-bois-de-thouars-%C3%A0-talence?recruiter=512907617 ou bien

https://www.change.org/p/amis-du-bois-de-thouars-sauvons-le-bois-de-thouars-%C3%A0-talence?recruiter=34221010&utm_source=share_petition&utm_medium=email&utm_campaign=share_email_responsive

Pourquoi s'en priver ?

Cordialement


Michel Zmirou

michel.zmirou@free.fr

Tél. 07 83 43 46 16

L’information citoyenne, c’est comme une flamme, plus on la partage, plus elle éclaire !

Partager cet article

Repost 0
Published by TALENCE JOURNAL DAZIBAO
commenter cet article
10 mars 2016 4 10 /03 /mars /2016 20:24
Ce message s'adresse à tous les citoyens de la Métropole bordelaise

Marche contre le stationnement payant- Talence, 19 mars 2016

Nous sommes tous concernés !

Après avoir instauré le stationnement payant dans bon nombre de rues de Talence l’été dernier, la municipalité prévoit déjà d’ajouter de nouvelles zones. Très vite c’est l’ensemble de Talence qui sera concerné, ne serait-ce que parce que ceux dont les rues sont devenues payantes vont désormais se garer dans les rues non-payantes, gênant ainsi le stationnement dans ces rues gratuites. Pour « faciliter » la vie des habitants des rues gratuites la Mairie sera donc amenée à rendre toutes les rues payantes.

L’équipe municipale menée par Alain Cazabonne nous dit : « l’abonnement pour les riverains n’est pas cher ». Or 60 euros par an pour les étudiants, retraités à bas revenus et personnes précaires c’est déjà beaucoup, et ce sont les mêmes qui ne peuvent pas s’offrir des logements dotés de garage ou de place de stationnement. Et vous le savez 60 euros maintenant, cela veut dire 120 euros dans deux ans, 250 dans quatre ans. Toutes les villes qui ont instauré ce système n’ont cessé d’augmenter les tarifs.

Une absurdité économique, sociale et environnementale !

Ne soyons pas dupes, il ne s’agit pas de faciliter le stationnement comme la Mairie le prétend, des solutions gratuites existent pour cela, il s’agit uniquement de faire rentrer de l’argent facile dans sa caisse. C’est d’autant plus regrettable que le stationnement payant est une politique de courte vue irresponsable.

De très nombreux commerçants initialement favorables au projet changent désormais d’avis. On leur avait dit que les clients accéderaient plus facilement à leur commerce. En réalité, ils constatent que les consommateurs poursuivent leur chemin plutôt que d’aller trouver un horodateur à 300 m de là par jour de pluie, de grosse chaleur, de froid ou tout simplement parce qu’ils ne savent pas où se situent les horodateurs ! Peu importe l’heure de gratuité. Bientôt il y aura encore moins de commerces à Talence, certains ont déjà mis la clef sous la porte en conséquence directe du stationnement devenu payant. D’autres villes, Calais par exemple, sont d’ailleurs revenues au stationnement gratuit pour cesser de faire fuir les clients.

Cette politique qui affecte en outre des zones purement résidentielles est aussi une menace pour le lien social, par exemple combien de personnes âgées sont moins visitées par leurs aides médicales ou ménagères, voire par leur famille parce que le coût du stationnement est exorbitant ? Combien de jeunes enfants voient moins leurs grands-parents qui vivent loin parce que passer une semaine auprès d’eux à Talence est devenu un luxe ?

Talence s’enorgueillit de mener une politique de développement durable mais existe-t-il une politique plus anti-écologique que le stationnement payant puisqu’il incite à ne pas laisser son véhicule garé et à aller travailler en voiture ?

Mobilisez-vous pour l’abandon du stationnement payant !

L’été dernier est née l’association Talence En Commun (TEC) afin de lutter contre l’instauration du stationnement payant à Talence. Cette association issue de la mobilisation citoyenne regroupe des bénévoles de tous horizons sociaux et culturels, de gauche comme de droite, étudiants comme retraités, commerçants comme consommateurs, des gens très investis comme de simples soutiens. Vous aussi rejoignez-nous, signez la demande de référendum local sur le stationnement payant à Talence, affichez du orange pour montrer votre désaccord, participez aux réunions et aux actions si vous le pouvez ou simplement contribuez à notre fonctionnement en adhérant à Talence En Commun.

Et surtout, rejoignez la marche citoyenne du 19 mars !

Sébastien Guigner

Président de l’association "Talence En Commun"

Partager cet article

Repost 0
Published by TALENCE JOURNAL DAZIBAO
commenter cet article
27 février 2016 6 27 /02 /février /2016 14:38

Bonjour à tous

Voici 2 rendez-vous qui vous montreront que TEC est toujours bien actif, même si le travail fait par le CA n’est pas toujours apparent.

Mercredi 2 mars 2016, à 18H30, Salle François Mauriac, Réunion Publique de tous les Conseils Communaux, sur le Plan Local d’Urbanisme. Organisation du stationnement à Talence

Cette réunion importante concerne pleinement l’association, en particulier sur le sujet des horodateurs. Il nous faut y être nombreux.

Samedi 19 mars 2016, nous avons prévu une marche et nous faisons le nécessaire auprès de la Préfecture ; la confirmation sera faite vers le 5 mars.

départ de la place St Genès à 11h, Marche des citoyens de Talence et de la Métropole contre les horodateurs. Il nous faudra y être encore plus nombreux.

Merci de retenir cette date sur votre agenda.

Bon week-end à tous

L’Association « Talence En commun »

https://www.facebook.com/TEC-Talence-En-Commun-922170214526279/?hc_location=ufi

Partager cet article

Repost 0
Published by TALENCE JOURNAL DAZIBAO
commenter cet article
5 décembre 2015 6 05 /12 /décembre /2015 13:08

RÉUNION PUBLIQUE DU CONSEIL COMMUNAL DE TALENCE JEUDI 10 DÉCEMBRE 2015 A 19 H A L’ESPACE MOZART – PLACE MOZART

-

Lors des réunions concernant le stationnement payant à Talence vous avez manifesté de l’intérêt pour ce qui se passait dans votre ville. Aussi je me permets de vous envoyer une convocation concernant la réunion Publique du Conseil Communal Nord qui aura lieu le jeudi 10 décembre 2015 à 19 H à l’Espace MOZART - Place MOZART. Cette réunion est publique et concerne essentiellement le quartier Nord de Talence, mais ouverte à tous.

-

D’autre part je voudrais attirer votre attention sur le fait qu’après le stationnement payant sans concertation, la même chose ou presque est en train de se produire pour la fermeture de la RPA Pressenssé qui se situe rue Pressenssé derrière la petite poste dans le quartier St Genès. La Mairie veut nous faire croire que c’est pour le bien et la sécurité des personnes âgées, que la résidence construite depuis 1975 n’a pas eu de travaux effectués et qu’une mise aux normes est nécessaire. La Sté LOGEVIE est propriétaire du bâtiment construit sur un terrain appartenant à la Mairie. Ses personnes âgées ont tout à portée de main et on veut les envoyer à Bel Air où elles seront loin de tout. Autant dire que cela ne fait pas plaisir à tous les locataires. A Bel Air c’est une structure de 70 appartements qui a besoin de travaux d’aménagement qu’il faut agrandir en construisant 30 appartements supplémentaires pour recevoir les personnes de Préssenssé. On passerait donc d’une petite structure à taille humaine à une usine.

-

Il est insupportable de déplacer des personnes âgées dans un lieu éloigné de tout. C’est une résidence avec un bail emphytéotique, qui existe depuis 1975 cela fait donc 40 ans, le bail est de 99 ans, il reste donc 59 ans. Quels sont les termes du bail et que va faire LOGEVIE pour le temps qui reste ?

-

Vous espérant nombreux le 10 Décembre.

Partager cet article

Repost 0
Published by TALENCE JOURNAL DAZIBAO
commenter cet article
22 septembre 2015 2 22 /09 /septembre /2015 14:28

APPEL A DIFFUSER LE DAZIBAO 21 DANS LES BOÎTES AUX LETTRES DE TALENCE

-

Stationnement payant à Talence? Référendum d’initiative populaire !

-

Appel aux citoyens et citoyennes !!

-

Pour les nouveaux inscrits du réseau, voici quelques explications pour comprendre comment nous arrivons à le distribuer dans les boîtes aux lettres de Talence: Pour cela, nous avons besoin de vous comme souscripteurs et comme Faps et Fapesses (facteurs à pied bénévoles) pour un journal fait, payé, distribué par des citoyens. Le nombre d'exemplaires distribués est fonction des rentrées d'argent et de la participation des Faps et Fapesses.

-

Souscription :

5 euros, 10, 15, 20 ou plus... chèques à l'ordre de association Dazibao, journal citoyen talençais à envoyer au siège du journal : 11 ter rue du professeur Roux 33400 Talence.

-

Fonctionnement des Faps et Fapesses :

Choisissez sur le tableau des rues celles que voulez desservir. Renvoyez votre message après les avoir marquées dans le corps du message. Attendez de recevoir notre réponse avant de distribuer (pour éviter les doublons). Dès que vous aurez le feu vert, vous pourrez desservir les rues choisies entièrement avec les résidences ou bien indiquez-nous ce qui n'aura pas été fait.

Vous pouvez venir chercher les exemplaires papiers

-

- chez Benoit Bergeon – 44 rue Jule Guesde 33400 Talence – benoit-bergeon@numericable.fr - Tél. 05 56 04 47 16

-

- au siège Dazibao – 11 ter rue professeur Roux 33400 Talence journaldazibao@wanadoo.fr – Tél. 0631733073 Site : http://dazibao.talence.over-blog.com/

-

- au siège Coorcital 29 rue Raoul Voignier 33400 Talence – alainmuraine@wanadoo.fr – Tél. 0556040491

-

Bien informés les hommes sont des citoyens, mal informés ils deviennent des sujets. Alfred Sauvy, sociologue

Partager cet article

Repost 0
Published by TALENCE JOURNAL DAZIBAO
commenter cet article
11 septembre 2015 5 11 /09 /septembre /2015 12:41

Ce 24 juin 2015 est née une nouvelle association talençaise : « TALENCE EN COMMUN »

Cette association d'intérêt communal épaulera sans compromis les Talençais et le Collectif talençais contre le stationnement payant dans leur combat juste et légitime contre l'inacceptable système de racket municipal et défendra pied à pied les intérêts matériels et moraux et le cadre de vie des résidents, commerçants, artisans et usagers de la commune. ____________________________________________________________________________

DEMANDE AU MAIRE DE TALENCE D’ORGANISER UNE CONSULTATION SUR LE BIEN FONDE D’INSTALLER LE STATIONNEMENT PAYANT EN VILLE

.

Si vous vous sentez concernés par la mise en place des horodateurs dans notre ville, Merci de signer cette lettre :

.

https://www.dropbox.com/s/v5vuz1pw0q8044y/Lettre%20de%20consultation%20%26%20signal%C3%A9tique.pdf?dl=0

.

et de la déposer dès que possible dans la boîte aux lettres de votre choix :

- Maria et Jean-Pierre DABADIE – 12 cours Gambetta

- Catherine Grolleau – 2 bis A, rue de la Petite Mission

- Gérard Clabé – 11 ter, rue du Professeur Arnozan ce

- Boucherie de Philippe Boullet – 513, cours de la Libération

- Alain Muraine – 29 rue Raoul Voignier

.

Vous pouvez aussi photocopier cette lettre et faire signer votre entourage Talençais (de 18 ans et plus) Les lettres seront regroupées et déposées par nos soins à la Mairie Pour obtenir légalement cette consultation, il faut regrouper 20% de la liste électorale communale (4302 voix).

.

Le Collectif Talençais et l'association « Talence en Commun »

Partager cet article

Repost 0
Published by TALENCE JOURNAL DAZIBAO
commenter cet article
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 18:34
LE « DAZIBAO JOURNAL CITOYEN TALENCAIS » N°21

LE « DAZIBAO N°21 VIENT DE PARAÎTRE

-

LECTURE DU DAZIBAO ICI : DAZIBAO numéro 21

-

Le thème principal en est le Stationnement payant à Talence : Nous aimerions le distribuer dans toutes les boîtes aux lettres de Talence.

-

ÉDITO

-

« Au secours ! La ville de Talence est devenue une boîte de sardines ! Les habitants sont asphyxiés !

C’est bien gentil de construire des résidences à tout va, si on n’a pas prévu d’espaces suffisants pour que les usagers puissent se déplacer et se garer correctement.

C’est bien gentil d’avoir réussi à placer la ville de Talence en tête du classement aquitain des villes les plus densifiées sans avoir prévu que ses habitants devront en payer le prix par un inconfort de vie grandissant.

C’est bien gentil, une fois le mal installé, de crier au feu après l’avoir déclenché … »

-

Appel aux citoyens et citoyennes !!

-

Pour arriver à le distribuer dans toutes les boîtes aux lettres de Talence, nous avons besoin de vous comme souscripteurs et comme Faps et Fapesses (facteurs à pied bénévoles) pour un journal fait, payé, distribué par des citoyens.

-

Le nombre d'exemplaires distribués sera fonction des rentrées d'argent et de la participation des Faps et Fapesses.

-

Souscription : 5 euros, 10, 15, 20 ou plus...

Chèques à l'ordre de « association Dazibao, journal citoyen talençais », à envoyer au siège du journal : 11 ter rue du professeur Roux 33400 Talence.

-

Fonctionnement des Faps et Fapesses : Si vous êtes volontaire, proposez-nous les rues que vous voulez desservir. Vous pourrez venir chercher les exemplaires papiers (après le forum) aux adresses que nous vous indiquerons.

-

Envoyer votre message à : journaldazibao@wanadoo.fr

-

Affichez la couleur orange :

-

Je sème à tout vent, dit le pissenlit... Faites comme lui.

-

CLIC ICI ou bien CLIC LA

-

Photocopiez, en imprimant si possible sur du papier de dessin Canson, plus rigide que le papier, découpez, collez sur vos véhicules, boîtes aux lettres ou distribuez autour de vous, laissez libre cours à votre imagination, inondez la ville de Talence de la couleur orange.

-

Bien informés les hommes sont des citoyens,

mal informés ils deviennent des sujets. Alfred Sauvy, sociologue

LE « DAZIBAO JOURNAL CITOYEN TALENCAIS » N°21 LE « DAZIBAO JOURNAL CITOYEN TALENCAIS » N°21

Partager cet article

Repost 0
Published by TALENCE JOURNAL DAZIBAO
commenter cet article

Morceaux choisis

Le Collectif Citoyen Talençais

Le Collectif Citoyen Talençais et les Municipales de Mars 2014 -  confer le Dazibao n° 20

Quinze ans d’engagements, de combats de citoyens qui ont voulu « se mêler de ce qui les regarde », c’est-à-dire de la vie de leur commune, et ceci au-delà des échéances électorales.

Des citoyens organisés en associations, pour s’opposer à des projets néfastes pour la commune, comme la destruction du patrimoine architectural et végétal communal (école Joliot-Curie, maison Labro, parc Sourreilh, bois Lafitte, prairie Bel Air ...), pour demander une vraie politique en matière de déplacements doux (pont St Marie, vélos...), contre la malbouffe et les passe-droit (Mac Do), pour sauvegarder l’école maternelle Picasso, pour exiger une offre de logements variée et arrêter la densification galopante via des projets immobiliers profitant d’abord aux promoteurs.

En 2002 ils ont créé des Conseils de quartier, un réseau inter associatif d’information et d’échange la CoorCiTal, et un journal citoyen, Dazibao.

Ce combat et cet engagement associatif, ont abouti à la création du Collectif Citoyen Talençais avant les élections municipales de 2008. Nous avons proposé notre plate forme et nos idées en matière de services publics de proximité, de déplacement, de logement, d’équipement collectif, de démocratie participative associant l’expertise et le diagnostic des citoyens au pouvoir représentatif...

Notre conseillère municipale, Petra Rosay, a porté ces idées au sein de l’opposition de gauche pendant ces six dernières années.

Aujourd’hui, face à la liste de droite dirigée par A. Cazabonne, la gauche n’a pas réalisé l’unité. Le CCT, refusant d’ajouter à la confusion, tient cependant, à travers ce journal, à contribuer à la nécessaire alternance.

Pour les élections de 2014, il va de soi que nous souhaitons toujours la sortie des sortants : qu’ils partent avec leurs amis promoteurs, leur clientélisme, leurs consultations bidons… 30 ans ça suffit! Il faut une alternance à Talence, le renouvellement infini des mandats facilite la corruption et la professionnalisation de la politique, tout le contraire de ce que nous revendiquons.

Le collectif citoyen remet en débat ses propositions pour Talence. Il continuera à jouer son rôle en défendant ses propositions quels que soient les vainqueurs de l’élection par l’information, l’éducation, la mobilisation. Il sera avec les Talençais qui veulent développer le bien être collectif.

30 ans ça suffit !  Profession, homme politique. Trente ans de pouvoir, dans la même majorité municipale de droite, sans partage, sans alternance, depuis 1983. Trois mandats de Maire, 1995-2001, 2001-2008, 2008-2014, c’est aussi cela le cumul des mandats, le cumul dans le temps.

Six ans, le mandat électif le plus long de nos institutions républicaines avec celui des sénateurs, une éternité lorsqu’on le triple.

Le pouvoir très étendu d’un Maire, « un roi en son royaume » déterminant pour notre vie locale, notre quotidien, notre environnement.

Le pouvoir d’un patron de majorité, qui vous assure 80% des sièges au conseil municipal si peu que vous ayez une majorité dans les urnes, qui vous permet de gouverner pratiquement sans contrepouvoir.

On peut rêver mieux pour une démocratie moderne surtout lorsqu’elle est locale.

« Une ville c’est un laboratoire de la démocratie et du vivre ensemble » dit notre bon Maire, oui mais sans changer le patron, juste en faisant tourner les citoyens dans leurs tourniquets !

Durer.

Durer en politique c’est un objectif qui  finit par devenir une obsession, une maladie qui vide de son sens la démocratie, qui se nourrit de clientélisme, de copinage et de réseaux. Chez nous à Talence c’est M. Chamakh, footballeur et bâtisseur, ce sont les 600 000 Euros de subvention municipale pour l’Ecole des sports motorisés, les permis de construire à gogo pour quelques promoteurs immobiliers qui ont rempli notre commune d’immeubles de 5 étages et demi et de résidences hôtelières...

Durer en politique c’est aussi finir par ultra personnaliser la fonction, imposer ses vues, se complaire dans l’absence de débat contradictoire et démocratique.

Durer en politique, c’est faire  de la commune, son domaine, son territoire, son fief, conçu par vous, selon vos goûts, les administrés devant s’adapter.

Changer.

Changer c’est casser les réseaux constitués au long cours et ça fait un bien fou à la démocratie et aux citoyens.

Faisons un geste pour la démocratie locale, Talence a vraiment besoin d’alternance.

30 ans ya basta !          

Café philo Citoyen Talençais

la 3ème tribune citoyenne de Talence

Vous recevez chaque mois dans votre boîte aux lettres le « CITÉ MAGAZINE » de la Mairie de Talence et vous pouvez y lire en dernière page deux tribunes libres, celle des élus de la gauche talençaise jouxtant celle des élus du groupe majoritaire. Ces derniers, disposant de la version adverse plusieurs jours avant de rédiger la leur, peuvent donc répondre sur la même page sans crainte d’être contredits, assurés d’avoir le dernier mot. Maintenant, vous trouverez sur le blog du « Journal Dazibao », chaque fois que cela sera nécessaire, une « 3ème tribune libre citoyenne » qui remettra les Talençais dans le rôle d'arbitre, comme il se doit en toute bonne démocratie.

Tribune libre citoyenne d'Octobre 2013

Tribune libre du CCT de Mai 2012.

 

 

 

 

La démocratie

" La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement son bulletin dans l'urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis se désintéresser, s'abstenir, se taire pendant cinq ou sept ans. (...)

La démocratie n'est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas aux autres le soin de décider de son sort commun. Il n'y a pas de démocratie si le peuple n'est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels "

Pierre Mendès-France ( la république moderne 1962 )