Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juillet 2015 3 29 /07 /juillet /2015 17:10
Château néogothique de Sarcignan. La municipalité veut désormais détruire ce château

Château néogothique de Sarcignan. La municipalité veut désormais détruire ce château

Villenave d’Ornon, château de Sarcignan

.

Le château de Sarcignan fut construit en style néogothique entre 1860 et 1870 par Philippe Alary Lamartinie, ancien conseiller municipal de Villenave d’Ornon, petite ville située près de Bordeaux et en plein domaine de Pessac-Léognan, même s’il se trouve aujourd’hui à proximité d’un environnement urbain dégradé. Ce bel édifice, typique de la région, est situé au milieu d’un parc et possède des dépendances du XVIe siècle. Le tout a été acquis en 1985 par la commune qui a transformé les communs en salles de réunion et d’exposition.

.

La municipalité veut désormais détruire ce château pour construire une maison des associations. Nous avons voulu interroger la mairie, sans résultat, comme c’est souvent le cas dans ce type d’affaires. Des articles de presse locale, notamment l’interview du premier adjoint au maire dans Sud-Ouest le 24 juin 2015, donnent leurs arguments : la mairie veut construire une maison des associations. Et pourquoi ne pas créer cette maison dans le château ? Impossible explique l’adjoint. La restauration du château coûterait selon lui 1 million d’euros, et il serait impossible d’utiliser l’étage « la structure interdisant la création d’une cage d’ascenseur. » Rémi Delabres, président de l’association des architectes du patrimoine, qui connaît bien le dossier, nous a répondu que les arguments de la mairie étaient erronés. Sur l’impossibilité de construire un ascenseur, il nous a affirmé que « de nombreux bureaux d’études s’appuient sur des normes qui s’appliquent au neuf mais qui n’ont en revanche aucun caractère obligatoire dans le bâti ancien. Je ne vois ici aucune difficulté à installer dans ce château un ascenseur. Je rajouterais qu’il serait tout à fait possible d’aménager le grand volume qui se trouve sous les combles » Sur le coût, qui reviendrait à dépenser 3100 €/m2, il nous a répondu : « À titre d’exemple, je livre actuellement un chantier de reconversion d’un monument historique des XVe et XIXe siècles en Conservatoire de musique et de danse à Thouars dans les Deux-Sèvres. Pour des exigences beaucoup plus fortes et des performances très élevées (acoustiques et énergétiques notamment), nous sommes pourtant sur un coût au m2 ne dépassant pas les 1800 € HT. » Il conclut : « la Mairie n’a manifestement pas fait appel aux professionnels compétents pour intervenir sur le bâti ancien. Il existe pourtant des architectes spécialisés, dont une vingtaine en Aquitaine, pour intervenir sur de tels projets. Cette formation post-diplôme de deux années est dispensée par le Ministère de la culture à l’Ecole de Chaillot où de nombreux architectes étrangers viennent également se former »

.

On retrouve ici un cas de figure fort proche de l’église Saint-Jacques d’Abbeville : une municipalité veut détruire un bel édifice néo-gothique (ici un château, là une église) en prétextant un état et des coûts de restauration très éloignés de la réalité et en soutenant qu’il n’a aucune valeur. « Je rappelle que le château n’a pas d’intérêt architectural » ose ainsi affirmer le premier adjoint, qui ajoute « il n’a jamais été répertorié ». Nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes. Comme nous l’a fait remarquer Rémi Delabres : « Un tel château aurait dû au minimum faire l’objet d’une protection dans le cadre du PLU de la Commune car il présente avec son parc un intérêt patrimonial et paysager indéniable pour la Commune et l’agglomération bordelaise. ».

.

Nous pensions, à tort évidemment - nous sommes parfois d’une naïveté coupable - que le vandalisme monstrueux qui sévit actuellement au Moyen-Orient allait inciter les politiques de tout bord (et la ministre de la Culture qui s’en indigne bruyamment) à ralentir le rythme des destructions du patrimoine en France. C’était évidemment ridicule. Les démolisseurs restent des démolisseurs, c’est hélas dans leur nature. Les associations (la SPPEF, « Les amis du château de Sarcignan » et la Société archéologique de Bordeaux notamment) vont essayer de s’opposer à cette destruction qui peut intervenir à tout moment à partir du 10 août, sans grand espoir de réussir. Signalons tout de même une pétition (une de plus) mise en ligne ici, qui en un mois a réuni plus de 7 000 signatures.

.

Didier Rykner, lundi 27 juillet 2015 La Tribune de l'Art

Partager cet article

Repost 0
Published by TALENCE JOURNAL DAZIBAO
commenter cet article
29 juillet 2015 3 29 /07 /juillet /2015 11:53
SAUVONS LE CHÂTEAU DE SARCIGNAN A VILLENAVE D'ORNON 33

Auteur : Comité de soutien au Château de Sarcignan créé le 22/06/2015

.

À l'attention : de M. le Maire de Villenave d'Ornon

.

Sauvons le château de Sarcignan ! Véritable emblème de tout un quartier, ce château constitue notre patrimoine.

.

Nous en sommes fiers et y sommes très attachés. Il est le témoin de notre histoire, il rythme nos vies et rassemble régulièrement à ses pieds toutes les générations autour d’une fête de quartier, d’un mariage, d’un moment de partage.

.

C’est un lieu où se tissent des liens et où se créent de bons souvenirs. Dans un environnement mouvant, il a résisté aux tempêtes et aux affres du temps. Il incarne le repère, beau, immuable et rassurant que nous aimons contempler au rythme des saisons.

.

Son parc doit prochainement accueillir une maison des associations et c’est une très bonne chose. Seulement voilà… Un avis de démolition vient d'être déposé sur la grille de notre château...

.

Si rien n’est fait, il ne passera pas l’été. Nous sommes sous le choc et voulons que tout soit fait pour le sauver. Comme de nombreuses villes proches de nous l'ont fait avec succès, réhabilitons ce qui peut l'être, marions les belles façades de notre château et leurs ornements à la modernité d’une nouvelle structure, offrant des prestations de qualité aux associations.

.

Ne détruisons pas cet édifice sans avoir fait notre maximum pour le sauvegarder !

.

Merci pour votre soutien

.

Signez la pétition ici : http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/sauvons-chateau-sarcignan/14635

.

L’information citoyenne, c’est comme une flamme, plus on la partage, plus elle éclaire !

Partager cet article

Repost 0
Published by TALENCE JOURNAL DAZIBAO
commenter cet article
6 juin 2015 6 06 /06 /juin /2015 14:11

C-RENDU DU SIT-IN DEVANT L’HÔTEL DE VILLE DE TALENCE LE 2 JUIN 2015 Annoncé et tenu malgré l’incrédulité de certains, qui misaient sur l’évaporation des volontés et des énergies à la veille des vacances, le sit-in citoyen a réuni une nouvelle fois de nombreux résidents et commerçants à la mairie… ou plus exactement devant, les forces de police nationale et municipale ayant été ostensiblement mobilisées pour la circonstance ! A savoir une action parfaitement pacifique en réponse aux carences municipales en matière de consultation et tout simplement de démocratie, et dont l’autisme vis-à-vis de la majorité citoyenne ne trouve son pendant que dans les petits arrangements entre amis… des rues qui votent « bien », par exemple. Et aussi l’étalage de forces policières, donc… La suite se trouve ici : https://talenceracket.wordpress.com

VIDEO-REPORTAGE DU SIT-IN DEVANT LA MAIRIE

Lien vers le journal Sud-Ouest :

http://www.sudouest.fr/2015/06/04/la-manif-des-chiffres-et-des-lettres-1940832-3229.php#

INVITATION A PARTICIPER A LA REUNION DU COLLECTIF TALENCAIS CONTRE LE STATIONNEMENT PAYANT

LE MERCREDI 10 JUIN 2015, A PARTIR DE 18H, AU CAFE-RESTAURANT CARPE DIEM, 100 AV ROUL. REJOIGNEZ-NOUS !

L’information citoyenne, c’est comme une flamme, plus on la partage, plus elle éclaire !

Partager cet article

Repost 0
Published by TALENCE JOURNAL DAZIBAO
commenter cet article
29 mai 2015 5 29 /05 /mai /2015 15:55

GRAND SIT-IN CITOYEN

« On s’assoit sur l’impôt illégitime ! »

MARDI 2 JUIN • 18h00 • Mairie de Talence

Le Collectif talençais appelle tous les résidents, usagers et commerçants à venir exprimer directement au maire de Talence leur refus clair et net de son système de racket en venant s’asseoir pacifiquement dans sa mairie pour répondre unis et déterminés à son inacceptable occupation de nos vies et de nos quartiers par ses horodateurs et, à leur suite, ses agents verbalisateurs recrutés pour assurer le racket et son fichage généralisé.

Soyons nombreux à nous retrouver à partir de 18h dans les locaux frais et confortables de la mairie… et tous ensemble invitons M. Cazabonne à venir partager solidairement un moment d’intelligence collective avec nous !

Nous verrons bien s’il est aussi sourd qu’il le voudrait face à la détermination citoyenne et s’il est capable d’ouvrir les yeux sur ses erreurs pour répondre enfin sérieusement à la demande d’une vraie concertation !

POUR LE RETRAIT DE L’IMPÔT STATIONNEMENT ET UNE VRAIE CONCERTATION !

HALTE AU RACKET ! NON A LA TAXE PARKING !

Venez nombreuses et nombreux avec affiches, panneaux, banderoles…

OPÉRATION ALERTE ORANGE ! LUNDI 1er JUIN • PARTOUT !

M. Cazabonne reste sourd à la colère légitime des résidents et commerçants… mais peut-être n’est-il pas aveugle ? Parce que la couleur orange se voit et qu’elle est la dernière avant le passage au rouge, soyons nombreux/ses à afficher notre colère à partir du 1er juin, jour de mise en service du stationnement payant, avec chiffons, rubans, pancartes, drapeaux, affiches de couleur orange (ou vive, le cas échéant) accrochés à nos balcons et fenêtres, sur nos véhicules et boîtes à lettres, panneaux de rues, entrées de parking… et montrons ainsi à M. Cazabonne que la soi-disant « majorité silencieuse » qui accepterait la taxe parking n’est pas celle qu’il croit, et que le référendum dont il a si peur serait au contraire sans appel.

Nous savons que les Talençais sont contre son racket et comptons bien le lui montrer, d’une manière ou d’une autre… alors, disons massivement non au racket et

AFFICHONS LA COULEUR !

Pour plus d’infos, voir le site : https://talenceracket.wordpress.com/

Partager cet article

Repost 0
Published by TALENCE JOURNAL DAZIBAO
commenter cet article
10 mai 2015 7 10 /05 /mai /2015 13:04

MOBILISATION CONTRE LE STATIONNEMENT PAYANT A TALENCE

Si vous souhaitez manifester votre refus devant cette taxe déguisée qui n'apporte aucune solution aux problèmes de stationnement, vous pouvez nous aider de 3 façons :

- nous aider à diffuser le tract en PJ dans les boîtes aux lettres de la ville. Trop peu de Facteurs se sont proposés pour qu’on y arrive. Si chacun faisait au moins une rue, cela irait très vite. Voir liste des rues. Voici le Tract A5 et le Tract A6

Contactez-nous pour éviter les doublons à : coorcital@wanadoo.fr

- signer la pétition en ligne : Pétition en ligne

- accrocher un ruban (bout de tissu) orange à la porte ou la fenêtre de votre habitation ainsi qu’à votre véhicule.

Par ailleurs, voici un blog très explicite et qui ne mâche pas ses mots :

https://talenceracket.wordpress.com/

L’information citoyenne, c’est comme une flamme, plus on la partage, plus elle éclaire !

Partager cet article

Repost 0
Published by TALENCE JOURNAL DAZIBAO
commenter cet article
7 mai 2015 4 07 /05 /mai /2015 23:32

La majorité du Conseil municipal de Talence a entériné le 9 avril 2015 le principe du stationnement payant à Talence.

Ce stationnement rendra payant le stationnement des véhicules des habitants de Talence, avec un forfait de 120€ pour la première voiture, et au tarif plein pour les suivantes.

La mairie est pressée d’installer les horodateurs sans réelle concertation avec les habitants.

Si vous souhaitez manifester votre refus devant cette taxe déguisée qui n'apporte aucune solution aux problèmes de stationnement, vous pouvez nous aider de 3 façons :

1° en diffusant le tract dans les boîtes aux lettres de la ville. Le Collectif Talençais contre le stationnement payant l’a édité pour le distribuer dans les boîtes aux lettres de la ville. Nous le demander à coorcital@Wanadoo.fr

2° en signant et en partageant la pétition en ligne avec vos contacts, vos voisins et vos amis : PETITION

3° en accrochant un ruban orange à la porte ou la fenêtre de votre habitation ainsi qu’à votre véhicule. Ce sera en fait une consultation directe, visible par tous. ______________________________________

Principe de la diffusion : nous avons besoin de votre aide pour la mener à bien. Elle se fera avec l’aide des Faps et Fapesses (Facteurs à pied bénévoles) selon le principe de la Coorcital : Les Faps et Fapesses, c’est vous et nous, dès lors que vous considérez que notre action est utile au plus grand nombre de citoyens.

Envoyez un courriel à coorcital@wanadoo.fr en indiquant les rues que voulez desservir et attendez notre réponse pour démarrer (le tableau des rues se modifie à chaque instant).

________________________________________

Les exemplaires: Vous pouvez les imprimer ou venir en chercher.

Merci d’avance pour votre participation. La réussite de cette diffusion sera la vôtre.

________________________________________

La pétition en ligne est ici : PETITION

________________________________________

L’information citoyenne, c’est comme une flamme, plus on la partage, plus elle éclaire !

Partager cet article

Repost 0
Published by TALENCE JOURNAL DAZIBAO
commenter cet article
3 mai 2015 7 03 /05 /mai /2015 13:23

Cet article, daté du 16 décembre 2012, mérite d'être réactualisé alors que les talençais sont à nouveau confrontés à un passage en force de la Municipalité. Nous n'avons pas oublié le passé et ne sommes pas obligés de le revivre.

 

STATIONNEMENT PAYANT A TALENCE   (16 décembre 2012)


Des habitants de Talence et résidents du quartier Nord de Talence ne sont pas contents du tout du projet de la Mairie concernant le stationnement payant dans « les quartiers résidentiels au nord de la voie ferrée; le long du corridor du tramway; le cours de la Libération et quelques secteurs environnants ».

Une question orale sera posée sur ce sujet mardi prochain 18 décembre 2012, au Conseil Municipal au château Peixotto.

Une pétition circule (voir ICI ). N'hésitez pas à la remplir et à la faire remplir.

Pour plus de renseignements :   jpdabadie@hotmail.fr                                               


PRISE DE CONSCIENCE COLLECTIVE 

Le stationnement à Talence, est déjà réglementé en zone bleue, mais non respecté, car non sanctionné.

Un projet est en cours. Devrait-il devenir payant ? et être financé par les résidents et professionnels qui vivent et/ou travaillent à Talence ? D’autres communes de la CUB sont également concernées.

Le non-respect actuel n’a pas de raison de ne pas continuer à polluer la vie des Talençais, puisque sans contrôle.

Avec le même nombre de places de stationnement et le même contrôle, où est la plus value d’un système d’horodateur ?

Le projet présenté n’apporte pas la réponse. En revanche, une réflexion d’ensemble sur la circulation sous toutes ses formes à Talence, et dans les villes de l’agglomération doit être engagée. D’autres propositions que payer pour ne pas avoir de résultat tangible doivent être trouvées. Nous n’en avons pas encore eu connaissance. La réduction de 25 % de véhicules du fait du tram était-elle réaliste ou bien est-ce une réduction de 75 % qu’il aurait fallu envisager ? Les incitations à l’utilisation des transports en commun sont elles suffisantes ? Peut-on y réfléchir en tenant compte des avis de la majorité des intéressés, en dehors d’intérêts partisans qui risquent de dégrader encore plus une qualité de vie urbaine bien diminuée.

Devrions-nous continuer à subir les excès en tous genres, de quelques-uns ? et en plus, payer pour que cela perdure ? ? ?

Commençons par rétablir un contrôle correct des zones bleues existantes et ajournons le projet de stationnement payant sur tout l’axe du tram (150 mètres de part et d’autre). C’est l’objet de la pétition en cours.

Apportez votre soutien à cette action. N’hésitez pas à donner votre avis pour explorer d’autres solutions. Merci à vous.

     

ARGUMENTAIRE
La mise en place de ce nouveau mode de stationnement ferait supporter une charge financière supplémentaire et continue aux riverains, contribuables largement sollicités au titre de leurs taxes foncières, d'habitation et pour certains de la contribution foncière des entreprises. Cette nouvelle contrainte financière, dont le montant pourra évoluer au gré des décisions municipales, n'apportera aucune contrepartie aux riverains quant au stationnement de leurs véhicules qui restera toujours difficile. L'organisme mandaté par la Mairie pour étudier les contraintes locales et émettre des propositions a omis de consulter les riverains du quartier Nord et peut-être d'autres secteurs afin de déterminer leurs besoins en matière de place de parking. Parmi les défenseurs du projet, nul ne s'est avancé pour affirmer qu'une hypothétique amélioration en résulterait, la Mairie n'est sûre que d'une chose : ses finances à terme, s'en trouveront confortées.
Cette allégation est tout à fait étonnante d'ailleurs car rien de tangible et de sérieux au plan comptable n'a été présenté à l'appui de ce « projet » pour essayer de le justifier. L'étude qui a été menée ne dit rien du montage envisagé pour pérenniser le système. Il serait souhaitable que les contribuables talençais puissent avoir connaissance de l'utilisation de leur contribution « à l'amélioration » de leur cadre de vie.
La participation à la vie de la commune pour les habitants et résidents de Talence ne se limite pas à accepter de facto des décisions (ou des non-décisions) municipales qui risquent de modifier, de complexifier, et de détériorer leur(s) quartier(s) sans qu'ils aient pu apporter leur avis qui est aussi recevable, outre celui du conseil municipal. La forte présence des talençais lors des conseils communaux sur le sujet en a été le témoignage.
Avant de voir « proposer » un tel « projet » nous aurions souhaité voir aboutir les demandes réitérées depuis des années afin de sécuriser le quartier, de revoir l'attractivité commerciale, de revoir l'incidence du passage du tram, d'associer les habitants plus activement aux décisions qui les concernent sans exceptions, d'organiser la circulation routière pour éviter l'asphyxie de la commune, d'envisager les axes d'amélioration du cadre de vie, ou d'entamer une réflexion de fond sur le fonctionnement des services municipaux au service des talençais, ... or rien de tout cela n'a été porté à la connaissance de nos concitoyens, en tout cas pas les premiers concernés.

 

EXAMEN DE L'ETUDE

Le Stationnement le long de l’axe du tramway, notamment à Talence, pose soudainement problème ?

Principaux concernés les habitants, commerçants, artisans, professions libérales situés dans le quartier Nord (Saint Genès), le long du corridor du tramway, le cours de la Libération et quelques secteurs environnants. Soit environ 150 m de part et d’autre de l’axe emprunté par le tram !

Avant d’avoir présenté une démarche raisonnée à la population directement concernée, consistant, par exemple, à faire respecter les zones bleues existantes, un « projet » porté par la Mairie de Talence, a été annoncé au le 2 octobre 2012 au cours d’un conseil communal du quartier Nord. La participation a été importante, vive et majoritairement contre. Le conseil communal de l’ensemble des quartiers de Talence, début novembre, a été également très suivi et reflète l’impression générale des habitants. Ce « projet » entièrement destiné à faire admettre le stationnement payant sur notre commune comme un moindre mal pour solutionner le manque de places de stationnement disponibles n’est pas souhaité par les riverains (de quelque catégorie socioprofessionnelle qu’ils soient). Il arrive sans que les moyens « ordinaires » de zones bleues aient été convenablement appliqués depuis des années. A savoir : « faible taux de respect de la zone bleue : 17 % » (sic : présentation vidéo du projet). Cela revient à dire que plus de 80 % du stationnement en zone bleue est illégal, car non contrôlé !

Basé sur une enquête de 2010, amendée de quelques contre-vérités flagrantes, mais plus récentes, mises en exergue par des photos de véhicules pour la plupart appartenant aux étudiants de nos facs, les conclusions de l’étude confiée à Erea-conseil sont édifiantes.

La mise en service du tram en 2004 serait la cause première des « usages liés au stationnement » - nous sommes en 2012 ! Cela aurait saturé « l’offre » sur certains secteurs de la ville.

Les riverains sont mécontents le long de l’axe du tramway ainsi que les commerçants. (Les diverses catégories de populations n’ont pas à être discriminées de la sorte, puisqu’ils sont tous « riverains » et que, malgré des enjeux professionnels compréhensibles, l’intérêt commun – qui doit être le souci de toute municipalité – demeure primordial). Les débats lors des conseils communaux n’ont pas confirmé ce genre de mécontentement !

Les quartiers résidentiels au nord de la voie ferrée (quartier Nord, en particulier Saint-Genès) constitués de tissus d’échoppes dont très peu disposent de garage. Nous sommes désolés et affligés de lire cela. C’est justement l’attrait du quartier qui faisait son charme avec ses échoppes et c’est justement le tracé du tram qui a supprimé la possibilité de se servir des rares garages existants ou d’en créer d’autres.

Le cours de la Libération et ses environs (?) accueillant de nombreux commerces. Là encore, merci pour les nombreuses professions libérales et/ou les commerçants des cours de la Libération et Gambetta.

Effectivement, la population talençaise a de quoi être mécontente, non seulement elle voit sa qualité de vie diminuer depuis des années sans qu’elle soit réellement entendue et que les promesses soient suivies d’effet, mais en plus, ce projet qui n’apporterait, au fond, aucune amélioration est présenté comme la panacée universelle à tout nos maux !

La fermeture du parking du cinéma Gaumont en centre ville est-elle une raison suffisante pour que tout Talence en pâtisse ?

L’étude commanditée par la Mairie a dû être bien documentée, mais à ce jour l’ensemble des travaux réalisés nous est inconnu. Quoiqu’il en soit, les 4 types d’enquêtes présentés (usage, rotation, respect, temps de recherche) amène des éléments de diagnostics intéressants. Malheureusement le plan d’action proposé ne débouche que sur une seule et unique solution : Le stationnement payant ! – Ce médicament miracle nous est vendu ( !) directement et sans détour avec différentes tarifications et moyens de paiements adaptés (!)

En fait, ce système ne résoudrait nullement les difficultés de stationnement qui peuvent exister, puisque aucune place ne sera crée pour les résidents (habitants et professionnels), mais tout au plus permettrait, sur le papier, une « rotation » plus importante des places. A défaut d’un contrôle régulier et efficace enfin remis en place, l’illégalité des 80 % de non respect des zones bleues risque fort de continuer de plus belle ! De quoi gâcher le plaisir de vivre à Talence en faisant payer par une petite partie de talençais les erreurs et les infractions d’une majorité de gens qui resteront dans l’illégalité, pour un service rendu encore pire qu’avant !

Le montage financier de l’opération n’a pas été clairement annoncé, en revanche, le principe mis en avant qui revient à dire que les zones bleues ne rapportent rien à la ville de Talence, pour y opposer celui du parc de 45 horodateurs (qu’il faut gérer d’une façon ou d’une autre) avec des « revenus » sensés abonder le budget de la commune est assez étonnant. Comment, alors que les zones bleues ne sont plus surveillées correctement depuis longtemps peut-on affirmer qu’avec le même personnel on va pouvoir, sans bourse délier et même faire du profit pour renflouer les finances de la ville. Sauf à remettre en place une surveillance du stationnement effective, efficace et adaptée de la part de la Mairie pour sanctionner les contrevenants des éventuels horodateurs (comme elle aurait dû l’être pour les zones bleues) cela reviendrait à un résultat iso coût (hors achat, ou location et maintenance des appareils).

Les seules certitudes annoncées sont de faire payer les résidents, par logement et/ou professionnels, par local d’activité pour utiliser des aires de stationnement qu’ils peuvent occuper gratuitement à l’heure actuelle. Le prix de l’opération n’est pas anodin et se monte à environ 500 000 Euros pour l’acquisition (achat, location ?) de 45 horodateurs (11 100 Euros par appareil). L’effet promotionnel de départ à 5 Euros/mois jusqu’à 2 véhicules/logement ou local d’activité par zone peut paraître minime mais un talençais abonné du quartier Nord se rendant au forum, par exemple, devra s’acquitter de son paiement au-delà de la première heure…, le badge n’étant pas le même pour les trois zones… de 8 h – 12 h et 14 h – 18 h  (y compris le samedi). Que dire du cinéphile venant en voiture au Gaumont (au moins pendant la durée des travaux) lui aussi devra payer le stationnement, à moins que le cinéma ne lui offre le remboursement comme cela se pratique ailleurs pour d’autres genres de commerces. Malgré tout, à part avoir à débourser une fois de plus, la circulation et le stationnement ne trouveront pas de remède et n’apporteront pas de bénéfice aux talençais, premiers concernés par ce « projet ».

L’ajournement afin d’étudier plus finement le stationnement à Talence (en nous associant activement à la démarche) est demandé par pétition en même temps que le rétablissement du contrôle, par les agents de la police municipale, des zones bleues existantes (à étendre, au besoin). Les résidents étant identifiés par des badges gratuits par logement ou local d’activité, à l’instar de ce qui se pratique actuellement.


  L’information citoyenne, c’est comme une flamme, plus on la partage, plus elle éclaire !

Partager cet article

Repost 0
Published by TALENCE JOURNAL DAZIBAO - dans URBANISME
commenter cet article
26 avril 2015 7 26 /04 /avril /2015 14:34

Pétition du 18 avril 2015 contre le stationnement payant dans le quartier BETHANIE

Objet : Pétition pour obtenir l’annulation des nouvelles règles de stationnement sur la zone 3.

Monsieur le Maire de Talence,

Suite à une réunion de concertation des riverains de notre quartier consacrée aux nouvelles règles de stationnement, nous souhaitons vous faire part du mécontentement de nos voisins et amis. Nombre d’entre eux exigent l’annulation de ce projet et l’organisation d’une vraie concertation auprès des résidents.

Lors de l’arrivée du tram dans le quartier Béthanie, une zone bleue a été mise en place dans quatre portions de rues (Ernest Renan, Mattéoti, Docteur Dupeux et Général André) afin de supprimer les “voitures ventouses”.

Malheureusement, cette zone étant mal identifiée (absence marquage au sol) et très rarement verbalisée, les usagers du tram continuent à y stationner plutôt que de faire quelques mètres à pied pour se rendre au parc relais Arts et Métiers, sous utilisé. Doit on ponctionner tout un quartier parce que vous n’avez pas su faire respecter les règles de stationnement de ces rues?

La lecture attentive de votre courrier du 14 avril suscite des inquiétudes sur les modalités pratiques de mise en oeuvre de ces nouvelles règles de stationnement et de leur impact sur notre vie quotidienne. Nous craignons que nos petits soucis de stationnement quotidiens se transforment en calvaire.

Monsieur le Maire, comme vous le savez, Talence est, comme beaucoup de villes similaires, un patchwork hétéroclite d’un point de vue de sa morphologie : Axes de déplacement, pôles commerciaux, secteurs résidentiels…

Or, vous préconisez un remède unique, depuis les boulevards jusqu’à la rocade, niant les spécificités en termes d’usage et de besoins des différents secteurs de la ville. Un stationnement limité à une heure trouve tout son sens autour des points de commerce de proximité et dans le centre de Talence ; il est complètement inadapté à notre secteur résidentiel.

Certaines dispositions exposées dans votre courrier nous semblent inadmissibles:

1) Le montant élevé de l’abonnement résident qui s’apparente pour nous à un nouvel impôt de 120 euros par véhicule, sans garantie de disposer d’une place disponible. De plus, pourriez vous nous communiquer la politique d’évolution des prix prévue dans les clauses du contrat passé avec Urbis Park ?

2) La limite d’un abonnement résident par foyer, extrêmement pénalisante pour la plupart d’entre nous. Nous vous demandons de généraliser la possibilité de garer deux voitures par foyer.

3) L’application du stationnement payant le samedi, constitue une contrainte insupportable pour les résidents et leurs visiteurs. Nous sommes préoccupés par l’impact de ces règles de stationnement sur la pérennité de l’activité des commerçants, artisans et professions libérales installées dans notre zone, extrêmement pénalisés, dès lors qu’ils accueillent des clients, des patients ou emploient des salariés.

Pour finir, nous vous proposons de débaptiser la rue Général André - Général au passé controversé - pour adopter le plus actuel ‘’Urbis Park Avenue’’.

Nous attendons une réponse de votre part avant le 27 avril. A cet égard, l’organisation d’une réunion serait appréciée.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Maire, à l’expression de notre considération.

Les signataires, habitants de la zone 3

Voir les détails sur le site : http://quartier-bethanie.net/

Partager cet article

Repost 0
Published by TALENCE JOURNAL DAZIBAO
commenter cet article
11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 02:40

MESSAGE de : jef larose larosejef@gmail.com

Envoyé : jeudi 9 avril 2015 22:37

Objet : STOP au stationnement payant à TALENCE

Bonjour,

Le conseil municipal de Talence a entériné hier 9 avril 2015 le principe du stationnement payant à Talence dont vous trouverez ci-dessous les modalités (zones et tarifs).

Ce stationnement rendra payant le stationnement des véhicules des habitants de Talence, avec un forfait de 120€ pour la première voiture, et au tarif plein pour les suivantes.

Si vous souhaitez manifester votre refus devant cette taxe déguisée qui n'apporte aucune solution aux problèmes de stationnement,

SIGNEZ ET PARTAGEZ CETTE PETITION AVEC VOS CONTACTS,

VOS VOISINS, VOS AMIS :

https://www.change.org/p/citoyens-et-commer%C3%A7ants-talen%C3%A7ais-stop-au-stationnement-payant-%C3%A0-talence

Si vous souhaitez devenir référent sur votre rue ou une rue proche afin d'organiser un porte à porte et mobiliser votre voisinage direct, n'hésitez pas à m'adresser un mail pour compléter le maillage des rues concernées.

Amicalement.

jef larose

_____________________________________________________________________________

Les rues concernées

Zone 1 (secteur nord) :

Rue Francis De PRESSENSE - Rue Marcelin BERTHELOT - Rue BERTHOME - Rue Emile COMBES (entre GAMBETTA et OLIBET) - Rue Paul LAFFARGUE - Rue Jean IRIQUIN - Place Aristide BRIAND - Rue du XIV JUILLET (entre PRESSENSE et le Blvd George V) - Rue Adolphe HUC - Rue Charles LATTERADE - Rue de la LIBERTE - Rue Emile LOUBET - Rue de la FRATERNITE - Impasse de la FRATERNITE - Rue Félix FAURE - Rue Victor HUGO - Rue MARCEAU - Rue Jules SIMON - Rue Achille ALLARD - Rue PASTEUR - Rue BOURBAKI - Rue Jules FERRY - Rue Adolphe THIERS - Rue de la REPUBLIQUE - Rue HOCHE - Impasse REGIS - Parkings Victor HUGO - Cours GAMBETTA (entre Blvds et voie ferrée) - Rue de EGALITE

Zone 2 (secteur centre) :

Rue BALLOUX - Rue ROUSTAING (entre Gambetta et LESGOURGUES) - Rue des époux LESGOURGUES (entre RENAUDEL et CHARMILLES) - Rue Jean METTE (entre RENAUDEL et CHARMILLES) - Rue MARIE - Rue Roger SALENGRO - Rue des CHARMILLES (entre LESGOURGUES et MARIE) - Rue RENAUDEL - Rue MIRABEAU - Rue Victor BASH - Rue PELLETAN (entre Renaudel et GAMBETTA) - Rue LOUISE (entre rue L’ESPERANCE et RENAUDEL) - Rue Marie Marthe (entre rue L’ESPERANCE et RENAUDEL) - Rue Sainte MARIE (entre rue L’ESPERANCE et RENAUDEL) - Parking EGLISE - Allée du 7ème ART - Rue Pierre NOAILLES (entre HAUT CARRE et LIBERATION) - Rue de SUZON (entre BERTEAUX et LIBERATION) - Place ESPELETA - Place JOLIOT CURIE - Rue Pierre CURIE - Rue Jacques CHABAN-DELMAS - Av du Mal LATTRE DE TASSIGNY (entre BERTEAUX et LIBERATION) - 1 parking cours de la LIBERATION (place du Forum) - Rue Maurice BERTEAUX - Rue Raymond POINCARE - Rue Jacques JUILLAC (entre GAMBETTA et BERTEAUX) - Cours GAMBETTA (les 3 parkings) - Rue Guillaume BOUE - Rue BAHUS - Rue LAMARTINE (entre BOUE et GAMBETTA) - Rue Raymond LAVIGNE (entre BAHUS et BOUE ) - Rue de la PAIX - Rue WALDECK-ROUSSEAU - Rue Eugène ROBIN - Rue Angel DURAND (entre GAMBETTA et Rue de la PAIX) - Cours GAMBETTA (entre voie ferrée et rond-point de La Poste) - Cours de la LIBERATION (entre rond-point de La POSTE et place ESPELETA)

Zone 3 (secteur sud) :

Cours de la LIBERATION (entre place ESPELETA et UNIVERSITE) - Rue ARNOZAN - Rue ARNOZAN (parking Giratoire) - Rue du Prof ROUX - Voie de desserte place du 8 Mai 1945 - Allée PEIXOTTO - Avenue du Mal LECLERC (entre LIBERATION et prof ROUX) - Av Georges LASSERRE (entre Cours LIBERATION et Michel SLITINSKY) - Rue Michel SLITINSKY - Av ROUL - Av de l’UNIVERSITE et PARKINGS (entre LIBERATION et ROUL) - Av ARTS et METIERS - Rue du Général ANDRE - Rue du Doc DUPEUX - Rue MATTEOTI - Rue Ernest RENAN - Rue Jules GUESDE - Av Georges CLEMENCEAU - Av de BREUIL - Rue Alfred CHARLIONNET - Av du LYCEE - Av du CHATEAU

les tarifs appliqués

1) Le stationnement rotatif

La tarification

de 0 à 15 mn : 0,50 €

de 15 à 30 mn : 1,00 €

de 30 à 45 mn 1,50 €

Puis 0,25 € par tranche de 15 minutes supplémentaires , dans la limite de 4 heures soit 4,75 € maximum.

La période de gratuité

Une fois par jour, le stationnement est gratuit pour les véhicules stationnant 1 heure ou moins.

L' heure de gratuité est utilisable en une seule fois mais peut être débutée sur un emplacement et se poursuivre sur un ou plusieurs autres emplacements dans toutes les zones.

En outre, l'heure de gratuité est «glissante» sur la période suivante (exemple : l'utilisation de l'heure gratuite à 18 h 30 le soir est valable jusqu'à 9 h 30 le lendemain).

Pour tout stationnement de plus d'une heure, la tarification s'applique dès le premier quart d'heure pour la durée totale du stationnement.

2) Le stationnement résidentiel

Chaque foyer, dont l’adresse postale se situe dans une portion de voie où le stationnement est payant pourra bénéficier dans sa zone, d’un droit de stationnement sans limitation quotidienne de durée sur la base de la grille tarifaire ci-dessous.

Les habitations situées sur les boulevards George V et président Franklin Roosevelt entre la rue Carnot et le pont de Caudérès ouvrent le même droit.

L'abonnement résidentiel

Durée Montant

1 jour 1 €

1 semaine 5 €

15 jours 10 €

1 mois 15 €

3 mois 40 €

6 mois 70 €

1 an 120 €

3) Le stationnement professionnel

Chaque professionnel, dont l'adresse postale du local d'activité se situe dans une portion de voie où le stationnement est payant pourra bénéficier dans toutes les zones, d’un droit de stationnement sans limitation quotidienne de durée sur la base de la grille tarifaire ci-dessous.

Les locaux professionnels situés sur les boulevards George V et président Franklin Roosevelt entre la rue Carnot et le pont de Caudérès ouvrent le même droit.

Ce droit de stationnement sera valable dans les trois zones de stationnement payant.

Il est à noter que le professionnel qui réside dans la même zone que son lieu d'activité pourra choisir entre souscrire un droit de stationnement professionnel valable pour toutes les zones ou un droit de stationnement résidentiel valable dans une seule zone.

L'abonnement professionnel

20 € par mois

200 € par an

_____________________________________________________________________________

Remarque personnelle : Ce système de stationnement payant est la résultante de la densification effrénée que subit notre commune. Il ne résoudra en rien le problème à part déplacer les voitures un peu plus loin. Ce problème ne concerne donc pas que les rues appareillées d’horodateurs mais toutes les rues de Talence car les voitures dissuadées iront se garer dans les rues épargnées pour le moment !

Alain

Partager cet article

Repost 0
Published by TALENCE JOURNAL DAZIBAO
commenter cet article
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 01:54

LISTE DES SIGNATAIRES DE LA LETTRE OUVERTE POUR UN PÔLE MULTIMODAL PERFORMANT A LA GARE DE TALENCE MEDOQUINE :

  1. ABALAN François
  2. ALLEMAND Jean-Pierre
  3. BERGEON Benoit
  4. BROCARD Alain
  5. CAHEN Michel
  6. CROUIGNEAU Christian
  7. DANGUY Graziella
  8. DUCASSE Pierre-Alain
  9. DUTECH Cyril
  10. GAYET-DELAMOTTE Nicole,
  11. GITTON Jean-Pierre
  12. GOUA DE BAIX Joseph
  13. GOUA DE BAIX Michèle
  14. MADELPUECH Evelyne
  15. MADELPUECH Gilbert
  16. MEALLET Hélène,
  17. MULLIER Jean-Bernard
  18. MURAINE Alain
  19. SALICETI Marie-Claude
  20. PROST Monique
  21. PROST Yann
  22. ROQUEFERE Fatima
  23. SAVOY Jackye
  24. TANTOT Xavier
  25. --------------------------------------------------------------------------------------------------
  26. NICOT Martine ----------- Contactez-nous pour faire partie de cette liste
  27. METAIS Ségolène
  28. LAGNIER Alain
  29. ROSAY Petra
  30. MARTINET Christiane
  31. MARTINET Jacques
  32. CAYZAC Sébastien
  33. PASQUET Pierre
  34. MARAUD Bernadette
  35. LIMOUSIN Gaëlle
  36. HERVE Anne-Hélène
  37. DUPONT Matthieu
  38. METIVAUD Guy
  39. ULIANA Pierrette

Partager cet article

Repost 0
Published by TALENCE JOURNAL DAZIBAO
commenter cet article

Morceaux choisis

Le Collectif Citoyen Talençais

Le Collectif Citoyen Talençais et les Municipales de Mars 2014 -  confer le Dazibao n° 20

Quinze ans d’engagements, de combats de citoyens qui ont voulu « se mêler de ce qui les regarde », c’est-à-dire de la vie de leur commune, et ceci au-delà des échéances électorales.

Des citoyens organisés en associations, pour s’opposer à des projets néfastes pour la commune, comme la destruction du patrimoine architectural et végétal communal (école Joliot-Curie, maison Labro, parc Sourreilh, bois Lafitte, prairie Bel Air ...), pour demander une vraie politique en matière de déplacements doux (pont St Marie, vélos...), contre la malbouffe et les passe-droit (Mac Do), pour sauvegarder l’école maternelle Picasso, pour exiger une offre de logements variée et arrêter la densification galopante via des projets immobiliers profitant d’abord aux promoteurs.

En 2002 ils ont créé des Conseils de quartier, un réseau inter associatif d’information et d’échange la CoorCiTal, et un journal citoyen, Dazibao.

Ce combat et cet engagement associatif, ont abouti à la création du Collectif Citoyen Talençais avant les élections municipales de 2008. Nous avons proposé notre plate forme et nos idées en matière de services publics de proximité, de déplacement, de logement, d’équipement collectif, de démocratie participative associant l’expertise et le diagnostic des citoyens au pouvoir représentatif...

Notre conseillère municipale, Petra Rosay, a porté ces idées au sein de l’opposition de gauche pendant ces six dernières années.

Aujourd’hui, face à la liste de droite dirigée par A. Cazabonne, la gauche n’a pas réalisé l’unité. Le CCT, refusant d’ajouter à la confusion, tient cependant, à travers ce journal, à contribuer à la nécessaire alternance.

Pour les élections de 2014, il va de soi que nous souhaitons toujours la sortie des sortants : qu’ils partent avec leurs amis promoteurs, leur clientélisme, leurs consultations bidons… 30 ans ça suffit! Il faut une alternance à Talence, le renouvellement infini des mandats facilite la corruption et la professionnalisation de la politique, tout le contraire de ce que nous revendiquons.

Le collectif citoyen remet en débat ses propositions pour Talence. Il continuera à jouer son rôle en défendant ses propositions quels que soient les vainqueurs de l’élection par l’information, l’éducation, la mobilisation. Il sera avec les Talençais qui veulent développer le bien être collectif.

30 ans ça suffit !  Profession, homme politique. Trente ans de pouvoir, dans la même majorité municipale de droite, sans partage, sans alternance, depuis 1983. Trois mandats de Maire, 1995-2001, 2001-2008, 2008-2014, c’est aussi cela le cumul des mandats, le cumul dans le temps.

Six ans, le mandat électif le plus long de nos institutions républicaines avec celui des sénateurs, une éternité lorsqu’on le triple.

Le pouvoir très étendu d’un Maire, « un roi en son royaume » déterminant pour notre vie locale, notre quotidien, notre environnement.

Le pouvoir d’un patron de majorité, qui vous assure 80% des sièges au conseil municipal si peu que vous ayez une majorité dans les urnes, qui vous permet de gouverner pratiquement sans contrepouvoir.

On peut rêver mieux pour une démocratie moderne surtout lorsqu’elle est locale.

« Une ville c’est un laboratoire de la démocratie et du vivre ensemble » dit notre bon Maire, oui mais sans changer le patron, juste en faisant tourner les citoyens dans leurs tourniquets !

Durer.

Durer en politique c’est un objectif qui  finit par devenir une obsession, une maladie qui vide de son sens la démocratie, qui se nourrit de clientélisme, de copinage et de réseaux. Chez nous à Talence c’est M. Chamakh, footballeur et bâtisseur, ce sont les 600 000 Euros de subvention municipale pour l’Ecole des sports motorisés, les permis de construire à gogo pour quelques promoteurs immobiliers qui ont rempli notre commune d’immeubles de 5 étages et demi et de résidences hôtelières...

Durer en politique c’est aussi finir par ultra personnaliser la fonction, imposer ses vues, se complaire dans l’absence de débat contradictoire et démocratique.

Durer en politique, c’est faire  de la commune, son domaine, son territoire, son fief, conçu par vous, selon vos goûts, les administrés devant s’adapter.

Changer.

Changer c’est casser les réseaux constitués au long cours et ça fait un bien fou à la démocratie et aux citoyens.

Faisons un geste pour la démocratie locale, Talence a vraiment besoin d’alternance.

30 ans ya basta !          

Café philo Citoyen Talençais

la 3ème tribune citoyenne de Talence

Vous recevez chaque mois dans votre boîte aux lettres le « CITÉ MAGAZINE » de la Mairie de Talence et vous pouvez y lire en dernière page deux tribunes libres, celle des élus de la gauche talençaise jouxtant celle des élus du groupe majoritaire. Ces derniers, disposant de la version adverse plusieurs jours avant de rédiger la leur, peuvent donc répondre sur la même page sans crainte d’être contredits, assurés d’avoir le dernier mot. Maintenant, vous trouverez sur le blog du « Journal Dazibao », chaque fois que cela sera nécessaire, une « 3ème tribune libre citoyenne » qui remettra les Talençais dans le rôle d'arbitre, comme il se doit en toute bonne démocratie.

Tribune libre citoyenne d'Octobre 2013

Tribune libre du CCT de Mai 2012.

 

 

 

 

La démocratie

" La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement son bulletin dans l'urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis se désintéresser, s'abstenir, se taire pendant cinq ou sept ans. (...)

La démocratie n'est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas aux autres le soin de décider de son sort commun. Il n'y a pas de démocratie si le peuple n'est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels "

Pierre Mendès-France ( la république moderne 1962 )