Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 20:43

1b5c7600d6

DSC 0026 

    

 Deux vues du site du  

 Parc Lamartine

 40 rue Lamartine

 Talence

 

  
  

le château de Salles                                          la bibliothèque Diophante d’Alexandrie

 
Le Collectif du Parc Lamartine appelle à participer à son action de sauvegarde. Il n'est pas nécessaire d'être riverain du Parc pour s'y intéresser et participer. Tout citoyen habitant à Talence, voire dans la CUB, peut se sentir concerné et sera le bienvenu dans le collectif.   

Lam4 – jan 2011

 

DEVENIR DU PARC DE L’INSTITUT LAMARTINE

 

Madame, Mademoiselle, Monsieur,

 

Par un tract distribué fin octobre 2009 chez les riverains du parc Lamartine, propriété de l’Etat  utilisée par l’Université de Bordeaux 1 à des fins d’enseignement ou de recherche, le collectif du Parc Lamartine, aidé par le réseau Coorcital  (1), a appelé votre attention sur les conséquences que pourront entraîner la cessation d’activité de cet établissement public dont l’environnement végétal contribue  pour beaucoup à la qualité de vie de votre quartier.

 

Dans le cadre du plan Campus, visant entre autres à regrouper sur le pôle principal de Pessac / Talence des enseignements disséminés dans l’agglomération de Bordeaux, des responsables, tant politiques qu’universitaires, ont programmé la cessation des activités du site Lamartine et leur transfert vers le campus précité, dès que les structures d’accueil seront disponibles.

 

La nouvelle loi sur l’autonomie des Universités et la signature, le 4 décembre 2009, d’un pacte d’associés entre le président de l’Université, le président du Conseil régional d’Aquitaine et le directeur du développement territorial de la Caisse des dépôts et consignations permettent ainsi, à travers la nouvelle Société de réalisation immobilière et d’aménagement de l’Université de Bordeaux de promouvoir, étudier, financer (ou co-financer) et conduire divers projets immobiliers sur toutes ou parties des différents domaines de l’Université.

 

Pour ce qui concerne le parc Lamartine, les seules informations médiatisées font état d’un projet de « valorisation » de l‘emprise, avec tout ce que peut laisser supposer l’imprécision délibérée de ce terme ...

  

En conséquence, afin de mettre en œuvre dès à présent une stratégie de défense des intérêts des riverains du parc Lamartine et de l’ensemble de talençais de plus en plus touchés par des projets immobiliers irraisonnés et non concertés, je vous demande de bien vouloir prendre conscience de l’enjeu qui est en cours et de ses conséquences pour notre patrimoine et notre qualité de vie.

Votre mobilisation ou participation peuvent encore nous aider à éviter le pire.   

Avec l’aide des structures associatives, médias ou collectifs existants (Coorcital, Casse Muraille, Adecats, Dazibao, etc), il devient dès lors possible d’engager une série d’actions vers les principaux acteurs de cette affaire (y compris la mairie), afin de contrecarrer tout projet néfaste aux riverains.

 

(1)   coorcital@wanadoo.fr

 

Si vous vous sentez concerné par  cette affaire et désirez participer aux  actions du collectif «Lamartine», veuillez compléter la fiche ci-dessous, la déposer à mon domicile, 4 rue Blanqui ou me communiquer vos coordonnées par le réseau Internet. Merci de votre compréhension.

 

Christian BARROYER –  (riverain direct) 4 rue Blanqui – 33400 TALENCE

Courriel : f6anq@orange.fr

 

 

NOM :                                                            Prénom :

 

Adresse

 

 

N° de téléphone :                                           adresse Internet :


L’information citoyenne, c’est comme une flamme, plus on la partage, plus elle éclaire !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by TALENCE JOURNAL DAZIBAO - dans ASSOCIATIONS CITOYENNES TALENCE
commenter cet article
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 23:40
 
LETTRE DE CASSE-MURAILLE AUX ADHERENTS ET A TOUS LES CITOYENS QUI SE SENTENT CONCERNES : TOUS A LA MAIRIE MERCREDI 26 JANV ENTRE 17H30 et 19H 

Bonjour à tous,
 
Nous avons évoqué lors du dernier CA du 15 janvier dernier (le CR arrive très bientôt dans vos boites électroniques) de déposer une contribution dans le cadre de la concertation pour la révision du Plan local d'urbanisme (PLU) qui s'est ouvert depuis l'automne dernier dans toutes les communes de la CUB.
 
A Talence, nous attendons toujours qu'une procédure soit mise en place par la mairie... Ainsi nous avons décidé de nous en saisir plus directement.
 
Nous vous invitons à nous rejoindre les plus nombreux possible à la
 
MAIRIE DE TALENCE (Bâtiment administratif-service de l'urbanisme)
MERCREDI PROCHAIN (le 26 janvier) de 17h30 à 19h00

pour déposer en masse nos avis sur le besoin urgent de concertation à Talence et prenant en compte notamment la protection des espaces verts.
 
NOUS AVONS BESOIN DE VOTRE PRESENCE ET CELLE DE VOS VOISINS ET AMIS POUR ETRE ECOUTE.
VOTRE SOUTIEN PHYSIQUE EST DONC VITAL!
 
Vous trouverez ici le texte du Casse-Muraille qui sera déposé mercredi avec d'autres contributions comme celle des riverains du terrain EDF.
C'est un moyen de maintenir la pression sur ce terrain (et d'autres) pour lequel Casse-Muraille est partie prenante.
 
Nous vous suggérons de venir avec un petit texte personnel reprenant quelques idées et questionnement. Vous pourrez le recopier ou le coller sur le registre.
Voici un exemple à personnaliser:
 
Dans le cadre de la concertation en vue de la révision du PLU des communes de la CUB, je souhaite apporter mes remarques suivantes.
 
Depuis quelques années la ville de Talence, commune la plus dense de la CUB a vu plusieurs de ses espaces verts (parfois publics) disparaître sous la pression immobilière
 
Un exemple personnel peut-être donné ici : 
Ces espaces sont pourtant indispensables à la vie de nombreux quartiers, à l'accueil de la nature, et sont une composante essentielle de notre cadre de vie [/donner si besoin un sentiment ou remarques sur votre quartier: absence d'espace public, besoin pour les enfants, problème de circulation et de pollution sonore ou atmosphérique.../].
 
Je m'associe donc à la demande de l'association Casse-Muraille de voir engagée par la mairie une réelle réflexion de protection de ces espaces et un plan de développement urbain qui cadre avec les objectifs du PLU3.1 définis par la CUB, notamment ceux de repenser le territoire par la nature et le paysage et de travailler sur le développement d'une ville de proximité équitable, viable et vivable.
Signature et adresse
 
L'association Casse-Muraille

L’information citoyenne, c’est comme une flamme, plus on la partage, plus elle éclaire !

Partager cet article

Repost 0
Published by TALENCE JOURNAL DAZIBAO - dans ASSOCIATIONS CITOYENNES TALENCE
commenter cet article
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 16:47
DSC00142
 
 
Réunion de l'association Casse-Muraille à Talence
 
Samedi 15 janvier à 10h30
Salle Robespierre, angle rue Robespierre et rue Dourout.
 
 
 
Bonjour à tous,

L'association Casse-Muraille invite tous les adhérents et autres personnes intéressées au conseil d'administration élargi le 15 janvier 2011 à 10h30 à la salle Robespierre.
 
A l'ordre du jour notamment:

1- Terrain Armand Leroy: Rencontres à organiser et tracts à distribuer pour inviter les riverains à travailler sur un projet de jardins.
 
2- Terrain EDF: Eléments pour préparer la réunion du 29 janvier prochain qui établira les possibles actions à mener contre le projet soutenu par la mairie.      
 
3- Participation à la révision du PLU: inventaire des espaces verts à classer sur Talence et lien avec l'école d'architecture et des représentants de la CUB.
 
4- Participation au jardin de Raba.
 
5- Atelier communication: logo, tracts invitant les habitants à nous rejoindre, et panneaux à créer.
 
6- Terrain Bel Air: pollution du sol et suivi des plantations.
 
7- Autres points: Thouars, Parc Lamartine, et autres.

Venez nombreux pour proposer votre aide sur un des dossiers. Nous ne pourrons pas tout faire à quelques uns. Même une petite aide pour rédiger un texte, préparer un panneau, inventorier un espace vert près de chez vous ou d'autres petites choses est vraiment bienvenue.

Vous pouvez penser à amener une petite bouteille et un truc à grignoter pour l'apéro qui suivra la réunion si vous souhaitez prolonger la discussion.

Vous trouverez ci-dessous (message daté du 13 nov 2010) un bulletin d'adhésion à l'association pour ceux qui ont oublié d'adhérer l'an dernier (profitez de vos bonnes résolutions de début d'année!) ou pour faire adhérer un(e) voisin(e), un(e) ami(e) qui souhaite nous rejoindre pour imaginer une autre politique d'urbanisation à Talence.

Amicalement
le CA du Casse-Muraille
Denise, Cyril, Jacques, Sébastien

  BONNE ANNEE 2011 A
TOUS LES SYMPATHISANTS COORCITALIENS  Alain smiley.jpg 

L’information citoyenne, c’est comme une flamme, plus on la partage, plus elle éclaire ... !
                                                                                                                               

Partager cet article

Repost 0
Published by TALENCE JOURNAL DAZIBAO - dans ASSOCIATIONS CITOYENNES TALENCE
commenter cet article
29 décembre 2010 3 29 /12 /décembre /2010 21:34

 

Les arbres qui cachent le béton

ou comment faire oublier la disparition récente de nombreux

espaces verts à Talence

 

  

Dans le dernier bulletin municipal de décembre 2010, deux articles reviennent sur la question des espaces verts à Talence: Page 10 « Talence: Un patrimoine vert en expansion », et la tribune libre des élus du groupe majoritaire (page 22). Ces deux articles sont probablement une réponse à de nombreuses protestations qui se font jour dans les quartiers comme récemment autour du terrain EDF, cours Gallieni ou de la prairie Bel Air, rue Pompidou. Ces manifestations de mécontentement ont notamment conduit à la constitution le 23 octobre 2010 de l'association Casse-Muraille pour réfléchir à un autre modèle de développement urbain à Talence.

Par un savant méli-mélo de chiffres, d'artifices techniques et d'omissions, les auteurs essaient de nous faire oublier quelques évènements récents et répétés de bétonnage de plusieurs espaces verts à Talence. Cet habile discours technique n'est pas sans rappeler les slogans très « développement durable » camouflant en réalité les pires produits polluants.

Nous apprenons donc que Talence voit son patrimoine vert en expansion... Incontestable en effet si on mélange les serviettes et les torchons comme sait très bien le faire apparemment l'équipe municipale. L'artifice consiste notamment à insister sur les fameux EPP (Espace Paysager à Protéger) qui comme le rappelle l'article « entraîne la préservation du patrimoine écologique SANS OBLIGATION D'INCONSTRUCTIBILITE ».

Exemple illustratif du tour de passe-passe: on classe, cours Gallieni, quelques platanes sans empêcher les voitures de circuler entre (puisque la voie est déjà goudronnée), et ceci permet de rendre constructible un cœur d'îlot jusque là protégé... Cherchez l'erreur...

L'argument donné par certains élus repose sur le fait que les gens demandent à classer les arbres! On ne sait pas qui sont exactement ces gens, mais l'association Casse-Muraille, le Collectif Citoyen Talençais et beaucoup d'autres habitants, nous souhaiterions plutôt des espaces boisés classés (EBC) où aucune construction n'est possible. Ceci nous permettrait de disposer d'espaces verts réels, et pas de petits squares avec éventuellement quelques arbres remarquables coincés entre les différentes voies de circulation!

En réalité, les espaces verts publics et privés (classés ou pas) reculent dans notre ville, et ne sont évidemment pas regagnés sur des surfaces déjà construites. Et à Talence, être un espace public ou un ancien bois ne protège pas nécessairement. Petit inventaire à la Prévert des dernières opérations favorisées par la mairie et malheureusement non exhaustif:

2001: Parc Sourreilh, le parc est sauvé in extremis par la mobilisation du conseil des quartiers Est et des riverains qui se voient quand même imposer trois maisons privées dans un coin du parc au bénéfice d'un particulier, et ainsi quelques centaines de mètres carrés en moins.

2003 : Maison Veillon. Le centre commercial Leclerc allonge son parking de bitume.  La maison est juste sauvée par la mobilisation du conseil des quartiers Sud et de la Coorcital, et devient un nouveau bureau de banque...

2006: Bois Lafitte. Petit bois que M. le Maire s'était engagé à protéger... Résultat : moins 5000 m², mais avec quelques arbres protégés entre les nouveaux appartements. Allez pour faire passer la pilule, il reste un bout du bois et les promesses de M. Le Maire pour ceux qui y croient...

2010: Square Robespierre: moins 1000 m² pour construire trois maisons privées (tiens encore 3...).

2010: Prairie Bel Air, un soi-disant crottoir à chiens pour M. le Maire comme il l'a affirmé dans le journal Sud-Ouest: moins 5000m² pour construire une maison de retraite privée pour investisseurs et actionnaires en quête de produits financiers rentables mais soi-disant d'intérêt collectif. Faire du profit sur les personnes âgées, le capitalisme ne s'est jamais embarrassé de moralité! Et trois maisons privées (tiens encore trois...) sont encore dans les cartons sur ce qui reste de la prairie.

Et on vous épargne l'îlot Tillou, la résidence près de Bagatelle, le rond-point de Crespy et d'autres... Espaces dont certaines parties auraient pu être classées en EBC, et dont les prix auraient baissé et seraient devenus accessibles à la commune pour de réels projets collectifs, comme des jardins partagés.

Quant à la politique « d'achats responsables » dont le groupe majoritaire nous parle page 22, cette dénomination veut probablement dire que ces achats se sont toujours accompagnés d'opérations immobilières privées sur ces espaces verts comme rappelés ci-dessus pour Sourreilh et Robespierre, mais aussi pour le nouveau Parc du Couvent par exemple. Plus que des achats responsables, nous souhaitons d'abord et avant tout une véritable réflexion sur les espaces verts dans notre commune, et des classements en EBC qui limitent la spéculation immobilière et l'obligation ensuite de vendre des parties pour en acheter d'autres. Un tel classement est notamment demandé depuis longtemps pour le parc rue Lamartine sans réponse de la mairie bien évidemment...

Cette logique « d'achats responsables » couplés à des ventes pour des opérateurs privés laisse surtout penser que c'est l'argent et la spéculation qui guide la politique foncière et de développement durable de la commune et non les leviers juridiques disponibles. Belle image de ce qu'il nous reste de pouvoir démocratique ou de ce qu'on veut nous laisser croire...

Alors habitants de Talence quand même soyez heureux, vous avez 17% de votre territoire en surface  dite verte! Bon c'est vrai l'essentiel est dû au bois de Thouars et aux vignes de Haut-Brion, comme rappelé page 10. Pauvre Bois de Thouars qui sera bientôt, avec l'obsession de M. Le Maire de densifier partout et n'importe comment, un des rares endroits permettant de s'aérer un peu sur des espaces verts suffisamment grands, pour les 47 000 actuels et futurs nouveaux milliers d'habitants de notre ville la plus dense de la communauté urbaine de Bordeaux... Reste aussi à apprécier derrière le grillage, le merveilleux agencement des vignes parmi les plus chères du monde et soigneusement traitées aux produits chimiques selon les normes de l'agriculture raisonnée...

Vraiment M. le maire vous êtes bien, avec votre promesse de 1500 arbres plantés, le champion de cette tartuferie de développement durable; ces 1500 arbres qui cachent le bétonnage de nos derniers espaces verts de proximité, ces espaces dont nous avons tant besoin pour oublier nos univers de plus en plus artificialisés, pollués et bruyants. Heureusement que nous pouvons plutôt compter sur la mobilisation de quelques citoyens, souvent anonymes, pour faire reculer certains projets et faire vivre nos espaces publics et non marchands comme à Sourreilh, parc du Château des Arts, maternelle Picasso,...

Ceci dit comme en démocratie, la fatalité n'existe pas et que seule notre résignation nous condamne, nous vous invitons à nous rejoindre pour faire vivre l'envie d'une autre ville, plus humaine, plus naturelle, et tout simplement plus désirable!

 

Association Casse-Muraille

21bis impasse de la Fauvette

33400 Talence


L’information citoyenne, c’est comme une flamme, plus on la partage, plus elle éclaire !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by TALENCE JOURNAL DAZIBAO - dans ASSOCIATIONS CITOYENNES TALENCE
commenter cet article
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 23:59

     DSC00135           

 

 

     

 

TEXTE LU SUR LE SITE EDF DEVANT UNE CINQUANTAINE  DE PERSONNES 

 

 

 

 

 

- Nous sommes ici pour dénoncer un projet d'aménagement nuisible et pour proposer notre projet collectif : les clairières de Gallieni.

 

 

Mais d'abord, par quel tour de passe-passe la mairie a-t-elle pu rendre constructible un cœur d'îlot d'échoppes inconstructible ?

 

1)   On fait croire aux habitants que l'on va classer les arbres en Espace Boisé à Conserver (EBC). Tout le monde est content.

 

2)   On classe ces arbres non plus en EBC, mais en arbres isolés, pensant que les habitants ne feront pas la différence.

 

3)   La supercherie est là : le classement de ces arbres en arbres isolés à l'entrée du cours Gallieni permet de faire une voie et de construire plus en hauteur en arrière. Le terrain devient constructible, le prix s'envole, (1,5 Million) les promoteurs arrivent et veulent un projet rentable : quoi de mieux qu'un EHPAD de 90 lits ?

 

La mairie pouvait classer tous les arbres du terrain EDF en Espace Boisé à Conserver et l'acquérir à un prix raisonnable pour en faire un usage consacré au bien public. Or, c'est bien la municipalité qui a créé le droit à construire sur cette parcelle, contrairement au PADD et à ses engagements sur la préservation du quartier d'échoppes.

 

La mairie se fait le porte-parole du promoteur pour proposer des compensations aux riverains immédiats : 1,5 m de terrain en plus de leurs « jardinets ». Veut-on acheter leur silence ? Merci pour les autres Talençais, que les agissements de la mairie lèsent aussi gravement, en les privant d'un des derniers emplacements possibles pour réaliser un vrai jardin, qui fait cruellement défaut à ce quartier Nord de Talence.

 

- Que veulent les habitants ?

 

Respirer, se rencontrer, se parler, tous âges confondus, dans « Les Clairières de Gallieni ».

 

Un projet collectif, réellement concerté entre les habitants et les aménageurs.

 

Pourquoi pas un poumon vert, un espace de respiration pour un quartier trop dense et trop pollué.

 

Des équipements de proximité pour petits et grands, des jardins partagés, la conservation des arbres.

 

Les propositions qui ont été faites, depuis un an, ont été ignorées par la mairie, peut-être déjà trop engagée dans ce projet immobilier rentable et défiscalisé. 

 

- Que leur propose-t-on ?

 

1) Un projet démesuré, irrespectueux de l'environnement de la population et des pensionnaires eux-mêmes :

Un EHPAD de 90 lits est une véritable usine à nuisances, engendrant pollution, bruit et inconfort des malades, selon les témoignages de professionnels de la santé consultés. Confier la santé de personnes âgées dépendantes aux appétits privés n'est pas sans conséquences (prix du lit, conditions de travail des soignants).

 

2) Un projet élaboré sans concertation, sans vision d'ensemble :

Lors de sa présentation au public, le 30 juin 2010, veille de vacances, tout le monde a compris que le projet était déjà bouclé. Les diverses réunions qui ont suivi ont achevé de nous convaincre que l'on nous prenait pour des demeurés : la barre de deux étages est toujours là.

 

3) Un projet d'ordre privé à but lucratif (2500 à 3000 € le lit...) :

mais présenté comme un projet d'intérêt collectif pour pouvoir déroger aux règles du PLU et construire plus haut !

 

Dans un article de Que Choisir (déc. 2010), Jean Léonetti, président de la fédération hospitalière de France, nous met en garde : « on construit trop, de manière non coordonnée, des établissements (...) excluant financièrement la majeure partie de la population ».

 

4) Un projet contraire en tout point aux recommandations du Plan d'Aménagement et de Développement Durable  (PADD).

Ce projet asphyxie un îlot d'habitation au lieu de l'aérer par un espace vert. Enfin ce projet ignore la mutation sociologique du quartier, avec l'arrivée de jeunes couples et de nombreux enfants.

 

- Conclusion :

Demandons le gel de ce projet !

Exigeons le classement de toute la partie boisée en EBC !

Ainsi, le prix du terrain baissera, la commune l'achètera et permettra la réalisation d'un projet d'intérêt collectif porté par les habitants !

 

                                                      Talence, le 18 décembre 2010.

                             

                                                       Atelier d'habitants riverains du terrain d'EDF,

                                                       Association Casse-Muraille,

                                                       Collectif Citoyen Talençais.

Partager cet article

Repost 0
Published by TALENCE JOURNAL DAZIBAO - dans ASSOCIATIONS CITOYENNES TALENCE
commenter cet article
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 15:33

 Projet de construction de la propriété EDF

62 crs du Mal Gallieni à Talence

 

IL EST URGENT DE GELER CE PROJET ET DE SE DONNER LE TEMPS D’UNE REFLEXION URBAINE A L’ECHELLE DES QUARTIERS DU TRIANGLE ET DE TALENCE.

 

Nous engagerons une concertation pour étudier un projet d’aménagement public

 

 Une Conférence de presse aura lieu devant le site EDF

Samedi 18 décembre à 14 h30

 

Votre présence en nombre serait fortement appréciée.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by TALENCE JOURNAL DAZIBAO
commenter cet article
7 décembre 2010 2 07 /12 /décembre /2010 15:15
DISTRIBUTION DE "DAZIBAO, JOURNAL CITOYEN TALENCAIS" N°13 
   
Vous le trouverez en cliquant ici : http://adecats.free.fr/dazibao.html
   
Distribution:

La réussite de ce journal dépend exclusivement de votre participation citoyenne :
-  Nous avons besoin de votre souscription pour un journal fait, payé, distribué par des citoyens.
 -  Le nombre d'exemplaires distribués est fonction des rentrées d'argent et des Faps (Facteurs à pied).
  
Souscription:
 
5 euros, 10, 15, 20 ou plus...
Chèques à l'ordre de "association Dazibao, journal citoyen talençais" à envoyer au siège du journal : 11ter rue du professeur Roux 33400 Talence.
 
Fonctionnement des Faps et Fapesses (Facteurs à pied):
 
Venez chercher des exemplaires du journal:
- au siège CoorCiTal: 29 rue Raoul Voignier. Tél. 0556040491
- au 16 rue Elisée Reclus  Tél. 0679367313
Vous choisirez avec nous les rues à faire. 
Téléphonez auparavant ou envoyez un courriel.

MERCI POUR VOTRE SOUTIEN.

Renseignements:
 
- Siège Dazibao:
11ter rue professeur Roux 33400 Talence
- Siège CCiTal:                             
29 rue Raoul Voignier 33400 Talence
alainmuraine@wanadoo.fr        
0556040491

L’information citoyenne, c’est comme une flamme, plus on la partage, plus elle éclaire !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by TALENCE JOURNAL DAZIBAO - dans COLLECTIF CITOYEN TALENCAIS
commenter cet article
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 22:53

 

INVITATION A TOUS LES TALENCAIS, ADHERENTS OU SYMPATHISANTS    

Vous êtes invités à participer  à une réunion de l’association Casse-Muraille nouvellement créée.

SAMEDI 11 DECEMBRE à 10h30 SALLE ROBESPIERRE (X des rues Dourout et Robespierre)

(CONFIRMATION POUR LA SALLE ROBESPIERRE)

A travers des ateliers nous engagerons une concertation pour étudier plusieurs projets :

1 - Réflexion sur l'organisation d'une soirée débat sur l'urbanisation à
Talence et dans la CUB avec présentation du PLU et discussion avec des urbanistes
2 -
Participation au comité de pilotage de l'extension des jardins de Raba à Talence
3 -
Projet de construction DE LA PROPRIÉTÉ EDF 62 crs du Maréchal Galliéni à Talence

IL EST URGENT DE GELER CE PROJET ET DE SE DONNER LE TEMPS D’UNE REFLEXION URBAINE A L’ECHELLE DES QUARTIERS DU TRIANGLE ET DE TALENCE.

Nous engagerons une concertation pour étudier un projet d’aménagement public, sans se plier aux exigences d’EDF et de ses promoteurs.

Une Conférence de presse aura lieu devant le site EDF Samedi 18 décembre à 14 h

Votre présence en nombre serait fortement appréciée. 

5 - Toutes vos autres idées seront bienvenues !!! L’association vivra par l'action de chacun!

Chacun peut amener à boire et à grignoter, la réunion sera ainsi plus conviviale

 


L’information citoyenne, c’est comme une flamme, plus on la partage, plus elle éclaire !


 

Partager cet article

Repost 0
Published by TALENCE JOURNAL DAZIBAO - dans ASSO CASSE-MURAILLE
commenter cet article
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 22:52
PROJET DE CONSTRUCTION  DE LA PROPRIÉTE EDF 60 COURS GALLIÉNI 

(Contenance cadastrale de la parcelle : 5872 mètres carrés)

VOICI UNE HISTOIRE D'URBANISME CLASSIQUE A TALENCE HÉLAS ! : 

(en 3 actes s'il vous plait, pour le moment) 


(I) CONCERTATION ET DÉVELOPPEMENT DURABLE: FARCE TRANQUILLE OU ILLUSION DURABLE ?

Ayant appris par leur maire, en comité de quartier, que les terrains d'EDF situés cours du Maréchal Galliéni allaient être vendus, les riverains ont, dès juillet 2009, proposé de participer activement au projet d'aménagement de ce lieu, dans l'optique d'un développement concerté, harmonieux et durable de l'urbanisation de ce quartier Nord de Talence.*

Monique Prost, représentant les riverains, fut d'ailleurs  reçue à la mairie par Monsieur Jestin, 7e adjoint délégué à l'urbanisme, et Madame Lutreau-Chaveron, 9e adjoint déléguée au quartier Nord. Cet entretien cordial fut l'occasion d'exposer tous les arguments en faveur d'un espace vert, de jardins partagés, ou d'un projet à taille humaine, conforme à l'Agenda 21 et au PADD. Les risques de ruissellements et d'inondations de caves, ceux de la démolition de bâtiments amiantés furent également évoqués. L'illusion d'avoir été entendus fut suivie d'un silence durable.

Au bout d'un an enfin, François Jestin téléphona à Monique Prost pour lui annonçer qu' « un projet équilibré » allait nous être présenté lors d' une réunion publique « de concertation », le 30 juin 2010. 

Que vîmes-nous alors sortir du chapeau ? Sur ce terrain financé à l'origine par des fonds publics, une vente faite au promoteur privé le plus offrant, pour y élever un complexe gériatrique rentable de 90 lits, entassés dans une longue barre de 2 étages longeant au plus près les échoppes des rues Elisée Reclus et de Lorraine, en menaçant d'asphyxier tout un quartier, sous prétexte « d'intérêt collectif » et de garder « nos anciens » près de nous. La farce consultative était belle et le projet bien ficelé !

Quels anciens de nos quartiers peuvent « s'offrir » des lits à 2500 ou 3000 euros mensuels ?

Cette feinte sollicitude n'abusa personne. La réunion fut houleuse.

Prêts à de notables concessions, les habitants réunis en atelier conçurent alors leur projet, privilégiant des constructions en rez-de-chaussée ou d'un étage, au sein d'un espace vert aménagé pour tous. Là encore, long silence de nos élus.

Il fallut insister fermement pour obtenir un nouveau rendez-vous, au cours duquel nous fut présenté le projet d'origine à peine retouché. François Jestin osa même nous avouer que notre projet et notre argumentaire, déposés au cabinet du Maire, n'avaient même pas été examinés !  

On nous asséna que la réduction raisonnable des ambitions du promoteur ôterait la rentabilité du projet.

Où est donc la « morale », ou sont donc « l'équilibre social » et le « bien vivre ensemble » dont nous parle Monsieur le maire dans son bulletin de novembre ?

Nous aimerions tellement que tout cela soit vrai !

L'urbanisation trop dense d'un quartier n'apporte de durables que nuisances et pollution. Notre  demande de « poumon vert » est légitime.Elle concerne tout le quartier Nord et plus largement encore tous les Talençais.

Las d'être ignorés, nous avons décidé de sortir de notre quartier en rendant publique notre démarche et en rejoignant ceux qui luttent, pour de semblables motifs, dans l'isolement. 

                                                                                                               

                                                                                               Monique Prost

                                                                                               Talence le 29 novembre 2010

                                                                                                                                                     Talence,   * Pièce jointe Cliquez ici : courrier à M. le maire du 31 juillet 2009.   

 

Partager cet article

Repost 0
Published by TALENCE JOURNAL DAZIBAO - dans ASSO CASSE-MURAILLE
commenter cet article
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 22:51

(II) LA MAIRIE PRESSEE D’ACCUEILLIR LES ANCIENS

 

Le 30 juin 2010 la municipalité a présenté, en conseil communal du quartier Nord, un projet d'une  maison de retraite médicalisée avec section pour « Alzeimhers » de 89 lits. Les riverains sont inquiets de la démesure de ce projet.  

Rarement on aura vu « un pouvoir public » défendre autant un projet « privé » au détriment de voisins soucieux des aspects négatifs : 

- L’intérieur de l'îlot EDF est normalement inconstructible, mais  l'application de règles du PLU pour les occupations à l'usage des « services d'intérêt collectif » permet l'utilisation maximale du terrain. Quel est ce service d'intérêt général ? Pas d'argumentation sur ce point ...   

- Les nécessités de gestion de la maison de santé ont occulté la présentation de l'impact du bâtiment (gabarit) par rapport aux voisins, la densité du projet lui-même et la tranquillité en général des riverains. On a avancé des théories générales sur la densité, inexactes et inappropriées dans le cas présent, pour terminer la réunion sans possibilité de débat ou de réponses ... Faute de temps.     

- Talence est la commune la plus dense de la CUB.

Les quartiers d'échoppes sont des quartiers très denses en termes de densité de population et de densité construite et ne sont vivables que s'il existe des « espaces de respiration ».      

- Les quartiers nord de Talence, isolés de l'ensemble des  équipements de la ville par la barrière de la ligne SNCF, reçoivent  30% de sa population sur 10% de son territoire ...       

- Ce projet est contraire en tout point avec l'objectif recherché du PADD (Projet d'Aménagement et de Développement Durable) du PLU qui a retenu le classement de cette partie de Talence en « secteur de tissu d'échoppes à préserver ».

Il est conçu comme un grand ensemble par sa masse faite de barres. La barre R+2 sur les jardinets et les façades arrière des habitations de la rue Elisée Reclus est proprement scandaleuse.       

- Pour quelles raisons sur densifier ce quartier en construisant sur une parcelle appartenant à une entreprise publique (déjà payée par les usagers et les contribuables) ?      

- Cette partie de Talence manque cruellement d'un équipement. Pourquoi pas un parc public  ouvert à tous les Talençais ? La municipalité doit se doter d'une réserve foncière dans l'attente de décider après concertation de l'affectation définitive de ce terrain.

Les riverains présents à la réunion remercient  très chaleureusement la municipalité pour cette réunion partiale et bâclée tenue le 30 juin, pour sa courtoisie et ses vœux de bonnes vacances ! Ils ont demandé à être reçus par le Maire en dehors de la présence des promoteurs.

                                                                                   Alain Brocard, 15 rue Elisée Reclus

Partager cet article

Repost 0
Published by TALENCE JOURNAL DAZIBAO - dans ASSO CASSE-MURAILLE
commenter cet article

Morceaux choisis

Le Collectif Citoyen Talençais

Le Collectif Citoyen Talençais et les Municipales de Mars 2014 -  confer le Dazibao n° 20

Quinze ans d’engagements, de combats de citoyens qui ont voulu « se mêler de ce qui les regarde », c’est-à-dire de la vie de leur commune, et ceci au-delà des échéances électorales.

Des citoyens organisés en associations, pour s’opposer à des projets néfastes pour la commune, comme la destruction du patrimoine architectural et végétal communal (école Joliot-Curie, maison Labro, parc Sourreilh, bois Lafitte, prairie Bel Air ...), pour demander une vraie politique en matière de déplacements doux (pont St Marie, vélos...), contre la malbouffe et les passe-droit (Mac Do), pour sauvegarder l’école maternelle Picasso, pour exiger une offre de logements variée et arrêter la densification galopante via des projets immobiliers profitant d’abord aux promoteurs.

En 2002 ils ont créé des Conseils de quartier, un réseau inter associatif d’information et d’échange la CoorCiTal, et un journal citoyen, Dazibao.

Ce combat et cet engagement associatif, ont abouti à la création du Collectif Citoyen Talençais avant les élections municipales de 2008. Nous avons proposé notre plate forme et nos idées en matière de services publics de proximité, de déplacement, de logement, d’équipement collectif, de démocratie participative associant l’expertise et le diagnostic des citoyens au pouvoir représentatif...

Notre conseillère municipale, Petra Rosay, a porté ces idées au sein de l’opposition de gauche pendant ces six dernières années.

Aujourd’hui, face à la liste de droite dirigée par A. Cazabonne, la gauche n’a pas réalisé l’unité. Le CCT, refusant d’ajouter à la confusion, tient cependant, à travers ce journal, à contribuer à la nécessaire alternance.

Pour les élections de 2014, il va de soi que nous souhaitons toujours la sortie des sortants : qu’ils partent avec leurs amis promoteurs, leur clientélisme, leurs consultations bidons… 30 ans ça suffit! Il faut une alternance à Talence, le renouvellement infini des mandats facilite la corruption et la professionnalisation de la politique, tout le contraire de ce que nous revendiquons.

Le collectif citoyen remet en débat ses propositions pour Talence. Il continuera à jouer son rôle en défendant ses propositions quels que soient les vainqueurs de l’élection par l’information, l’éducation, la mobilisation. Il sera avec les Talençais qui veulent développer le bien être collectif.

30 ans ça suffit !  Profession, homme politique. Trente ans de pouvoir, dans la même majorité municipale de droite, sans partage, sans alternance, depuis 1983. Trois mandats de Maire, 1995-2001, 2001-2008, 2008-2014, c’est aussi cela le cumul des mandats, le cumul dans le temps.

Six ans, le mandat électif le plus long de nos institutions républicaines avec celui des sénateurs, une éternité lorsqu’on le triple.

Le pouvoir très étendu d’un Maire, « un roi en son royaume » déterminant pour notre vie locale, notre quotidien, notre environnement.

Le pouvoir d’un patron de majorité, qui vous assure 80% des sièges au conseil municipal si peu que vous ayez une majorité dans les urnes, qui vous permet de gouverner pratiquement sans contrepouvoir.

On peut rêver mieux pour une démocratie moderne surtout lorsqu’elle est locale.

« Une ville c’est un laboratoire de la démocratie et du vivre ensemble » dit notre bon Maire, oui mais sans changer le patron, juste en faisant tourner les citoyens dans leurs tourniquets !

Durer.

Durer en politique c’est un objectif qui  finit par devenir une obsession, une maladie qui vide de son sens la démocratie, qui se nourrit de clientélisme, de copinage et de réseaux. Chez nous à Talence c’est M. Chamakh, footballeur et bâtisseur, ce sont les 600 000 Euros de subvention municipale pour l’Ecole des sports motorisés, les permis de construire à gogo pour quelques promoteurs immobiliers qui ont rempli notre commune d’immeubles de 5 étages et demi et de résidences hôtelières...

Durer en politique c’est aussi finir par ultra personnaliser la fonction, imposer ses vues, se complaire dans l’absence de débat contradictoire et démocratique.

Durer en politique, c’est faire  de la commune, son domaine, son territoire, son fief, conçu par vous, selon vos goûts, les administrés devant s’adapter.

Changer.

Changer c’est casser les réseaux constitués au long cours et ça fait un bien fou à la démocratie et aux citoyens.

Faisons un geste pour la démocratie locale, Talence a vraiment besoin d’alternance.

30 ans ya basta !          

Café philo Citoyen Talençais

la 3ème tribune citoyenne de Talence

Vous recevez chaque mois dans votre boîte aux lettres le « CITÉ MAGAZINE » de la Mairie de Talence et vous pouvez y lire en dernière page deux tribunes libres, celle des élus de la gauche talençaise jouxtant celle des élus du groupe majoritaire. Ces derniers, disposant de la version adverse plusieurs jours avant de rédiger la leur, peuvent donc répondre sur la même page sans crainte d’être contredits, assurés d’avoir le dernier mot. Maintenant, vous trouverez sur le blog du « Journal Dazibao », chaque fois que cela sera nécessaire, une « 3ème tribune libre citoyenne » qui remettra les Talençais dans le rôle d'arbitre, comme il se doit en toute bonne démocratie.

Tribune libre citoyenne d'Octobre 2013

Tribune libre du CCT de Mai 2012.

 

 

 

 

La démocratie

" La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement son bulletin dans l'urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis se désintéresser, s'abstenir, se taire pendant cinq ou sept ans. (...)

La démocratie n'est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas aux autres le soin de décider de son sort commun. Il n'y a pas de démocratie si le peuple n'est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels "

Pierre Mendès-France ( la république moderne 1962 )